Kinipan : un film sur la destruction des forêts tropicales en période de pandémie

Affiche du film documentaire KINIPAN Feri Irawan et Basuki Santoso dévoilent le lien entre déforestation et pandémie (© WatchDoc / Global Film)

7 avr. 2021

Le nouveau documentaire de WatchDoc « Kinipan » fait sensation en Indonésie. Il montre les investigations de deux écologistes cherchant à établir le lien entre déforestation tropicale et pandémie. Des nouvelles lois et programmes économiques menacent gravement les forêts tropicales du pays, surtout en période de Covid.

Il fait nuit dans le village isolé de Kinipan. La place centrale est pourtant illuminée de façon festive. Le journaliste d’investigation et réalisateur indonésien Dandhy Laksono a une fois de plus entrepris le difficile voyage, afin d’être là en personne pour présenter son nouveau film « Kinipan ». Une première de gala d’un genre particulier, au cœur du Kalimantan (nom indonésien de Bornéo), dans le lieu devenu symbole de la résistance des indigènes Dayak contre la destruction de la forêt tropicale.

Au même moment, le film de WatchDoc est projeté sur l’île de Sumatra, à Pangkalan Ranjau, un village encerclé par les plantations d’huile de palme et les projets internationaux boiteux de protection des forêts. Les habitants de la province de Jambi se sentent enfin compris et pris au sérieux dans ce film, car il en va de leur existence, rapporte l’écologiste et protagoniste du film Feri Irawan.

Dans le documentaire de 145 minutes intitulé « Kinipan », Feri et le sylviculteur Basuki Santoso voyagent dans les dernières zones forestières d’Indonésie en période de Covid. Leur travail de protection et de reboisement des forêts est devenu plus difficile avec les mesures de confinement, mais également en raison des politiques menées qui menacent la forêt tropicale ainsi que l’existence des populations autochtones et locales.

Feri et Basuki recherchent les liens entre la politique économique du pays basée sur l’exploitation des ressources et le saccage d’immenses territoires, la pandémie et la déforestation. Ils dévoilent l’échec des programmes de protection des forêts et recueillent de nombreux témoignages : spécialistes des chauves-souris et des tigres, marchands d’animaux sauvages, personnes au bord du désespoir, victimes de la lutte contre la destruction de la nature, battues et même emprisonnées pour certaines.

La situation s’est dégradée au cours de la pandémie avec le lancement, par l’état indonésien, de nombreux projets d’infrastructure et de programmes alimentaires « Food Estate ». Censés sauver l’économie du pays, ils entraînent la destruction de la nature, passant outre la protection des forêts inscrite dans la loi : les programmes alimentaires de l’Indonésie causent faim et dégradation de l’environnement.

45 communautés indigènes d’Indonésie ont assisté à la première du film « Kinipan » le 1er avril 2021. Les réactions des Autochtones sont impressionnantes. Les spectateurs commentent le documentaire, bouleversés : « le film nous rend plus fort » ; « j’ai eu du mal à regarder le film tellement il m’a touché » ; « injustice, avidité, corruption » ; « le film est inspirant et nous disons merci à WatchDoc ! »

« Kinipan » sera montré aux habitants de centaines d’autres villages dans les prochains jours. Le film est la troisième production internationale de WatchDoc et attire déjà plus d’attention que le précédent documentaire « Asimetris ».

Poster documentary KINIPAN