Retourner au sommaire

Aide aux gardiens des forêts sur l’île de Palawan

Photo aérienne d'îles dans la région de Palawan Palawan est une réserve de biosphère de l’UNECO (© flickr/ sehmaschine (CC BY-NC-ND 2.0)) Une vallée et ses forêts tropicales humides Des forêts encore intactes sont menacées d’être coupées (© ALDAW/CALG) Un éperonnier napoléon L’île possède de nombreuses espèces endémiques, comme l’éperonnier napoléon (© flickr/ Feggy Art (CC BY-NC-ND 2.0)) Plusieurs personnes en train de semer un champ dans la forêt tropicale Les habitants se nourrissent des fruits de la forêt et de la culture de riz et de légumes (© ALDAW/CALG)

Aux Philippines, les habitants de Palawan défendent leur île contre l’expansion des plantations industrielles de palmiers à huile. Autochtones et paysans se sont regroupés dans une large coalition afin de lutter pour la préservation de leur cultures et de leurs merveilleuses forêts tropicales. Nous souhaitons soutenir financièrement leur action.

Coalition contre l’accaparement des terres (Coalition against Land Grabbing - CALG) : c’est le nom de l’association que viennent de fonder des paysans et des autochtones de l’île de Palawan aux Philippines. Pour sa première action, la coalition a remis au vice-gouverneur de la province une pétition forte de 4200 signatures pour demander l’adoption d’un moratoire sur l’expansion du palmier à huile.

Au cours d’un entretien long de deux heures, les représentants des sept régions touchées par l’huile de palme ont expliqué à M. Dennis Socrate comment les palmeraies industrielles détruisent les forêts tropicales et rendent de plus en plus fragiles les conditions d’existence de la population.

« Sur nos terres, nous cultivions cocotiers, riz et légumes. La forêt, de son côté, nous approvisionnait en fruits, plantes médicinales et matériaux de construction » raconte un des agriculteurs. « Mais tout cela est du passé. Depuis, les entreprises d’huile de palme sont arrivées ; elles ont abattu les arbres et détruit les cultures existantes. Beaucoup parmi nous ont cédé leurs terres en étant abusés par de fausses promesses. »

Le lendemain de leur rencontre avec le vice gouverneur, la délégation a donné des interviews à la radio. Ce faisant, elle sensibilise un nombre croissant de Palawanais sur les conséquences catastrophiques des plantations de palmiers à huile pour l’île, sur les 6 000 hectares de terres et de forêts ayant déjà été défrichées malgré son statut de Réserve de biosphère de l’Unesco, sur le projet du gouvernement d’y étendre à terme les cultures d’huile de palme sur une superficie de 20 000 hectares.

Stopper la déforestation est encore possible

« Nous pouvons encore stopper le processus » selon CALG. Des membres actifs de la coalition se sont ainsi rendu dans des centaines de communautés touchées par les activités de l’industrie de l’huile de palme. Avec des brochures et des vidéos, ils informent les populations autochtones et les paysans sur les techniques des producteurs d’huile de palme pour accaparer leurs terres.

L’information transmise de bouche à oreille permet au réseau de s’agrandir et de devenir plus fort. Bien que cette campagne de sensibilisation soit l’œuvre de bénévoles, les familles n’ont pas les moyens de prendre en charge les frais de carburant, de transport, de batteries de téléphone portable ainsi que du matériel pédagogique et des ateliers.

Nous voulons soutenir financièrement les activistes pour toutes ces dépenses, car si celles-ci peuvent paraitre anodines, leur non-prise en charge pourrait bloquer la si importante campagne en cours. En outre, la coalition souhaite engager à plein temps un avocat pour défendre les droits fonciers des habitants.

Nous remercions toutes celles et ceux qui apporteront leur soutien financier pour aider à la préservation de la Réserve de biosphère de Palawan !

Bon à savoir

Organisme à but non lucratif Sauvons la forêt est une association reconnue d'utilité publique en Allemagne.
Rettet den Regenwald e.V.

Données sécurisées Vos données personnelles sont transmises en toute sécurité grâce à un système de cryptage.

Votre don pour les forêts tropicales

,00 €
Dernières activités