Retour au menu

Protection de la savane du Cerrado au Brésil

Tamanoir (Myrmecophaga tridactyla) dans la savane du Cerrado au Brésil Tamanoir dans la savane brésilienne du Cerrado (© Angelika Hofer) Cerrado ou la savane brésilienne La savane brésilienne est le deuxième plus vaste écosystème du Brésil (© João Zinclar) Certificat Sauvons la forêt avec l’image d’un tamanoir dans la savane du Cerrado au Brésil Vous pouvez recevoir un de nos certificats pour tout don supérieur ou égal à 25 euros (© RdR)

La savane du Cerrado est le deuxième plus vaste écosystème du Brésil après la forêt amazonienne. Sa diversité biologique est presque aussi riche que celle de l’Amazonie. Mais la demande en soja et en bois d’eucalyptus menace la nature et ses habitants. Aidons l’organisation écologiste Forum Carajas qui, sur place, organise la protection du Cerrado.

Dans l’État fédéral du Maranhão au nord-est du Brésil, les savanes tropicales du Cerrado abritent des animaux rares comme le loup à crinière, le marmouset à oreilles blanches et le nandou. Sur place, l’association de protection de l’environnement Forum Carajas se bat avec les habitants pour préserver ce riche écosystème face à sa principale menace : l’expansion des plantations de soja et d’eucalyptus pour la production de fourrage, de cellulose et de granulés de bois.

Depuis 2007, Forum Carajas agit dans la région côtière du Baixo Parnaiba dans 12 districts et une centaine de villages. Grâce aux dons de Sauvons la forêt, l’organisation œuvre dans la municipalité de Buriti. Les habitants y sont pour la plupart très pauvres mais ont largement préservé la nature du Cerrado par leur mode de vie traditionnel. Or, grands propriétaires terriens, sociétés de plantation, spéculateurs fonciers et politiciens auraient des vues sur les terres des petits agriculteurs.

« Nous avons organisé des rencontres avec les communautés villageoises, avec des membres du Conseil et des procureurs et sommes parvenus à faire adopter une loi contre le déboisement à Buriti. Nous allons reboiser les zones déjà défrichées de Buriti et sa voisine Santa Quitéria », rapporte Mayron Regís. Par ailleurs, l’organisation surveille le groupe Introvini, l’un des grands producteurs de soja dont elle a contesté le permis environnemental.

Aujourd’hui, la culture du soja traverse le sud du Maranhão et menace la réserve indigène de Porquinhos. De plus, le gouvernement de l’État fédéral envisage la construction d’une route nationale à travers le territoire. « Nous voulons impérativement soutenir les habitants sur place », explique Mayron.

Avec les dons de Sauvons la forêt, Forum Carajas veut

  • soutenir la résistance des habitants contre la propagation des monocultures de soja dans le Cerrado ;
  • soumettre des propositions de loi interdisant le déboisement du Cerrado et l’usage de pesticides ;
  • organiser des forums d’échange communaux pour discuter des questions environnementales ;
  • créer des comités pour les bassins hydrographiques et la gestion des ressources en eau ;
  • soutenir la gestion écologique des territoires de communautés villageoises traditionnelles, ainsi que l’élargissement et la protection de réserves indigènes ;
  • créer de nouvelles zones protégées ;
  • promouvoir l’agroécologie et l’utilisation durable des ressources naturelles
  • diffuser les activités de défense des territoires sur les réseaux sociaux et autres canaux d’information.

Bon à savoir

Organisme à but non lucratif Sauvons la forêt est une association reconnue d'utilité publique en Allemagne.

Données sécurisées Vos données personnelles sont transmises en toute sécurité grâce à un système de cryptage.

Votre don pour les forêts tropicales

,00

Vous pouvez aussi saisir le montant souhaité

Dernières activités