Retour au menu

Empêcher la capture des oiseaux sauvages à Sumatra

Calao à cimier Calao à cimier des Célèbes (© flickrCC BY 2.0)

Un million d’oiseaux sauvages sont capturés chaque année dans les forêts de Sumatra. La tradition et l’appât du gain ont pour conséquence des forêts toujours plus silencieuses. L’organisation FLIGHT piste les oiseleurs et libère les animaux.

« Au cours du premier semestre 2019, nous avons pu libérer près de 40 000 oiseaux chanteurs à Sumatra », rapporte Marison Guciano, directeur exécutif de FLIGHT - Protecting Indonesia’s Birds. Les défenseurs des animaux de l’organisation indonésienne ont une vaste expérience en matière de lutte contre le commerce et la contrebande d’animaux sauvages. Ils sont souvent avertis lorsque des oiseleurs débarquent leur marchandise sur le port. La police arrête alors les criminels et FLIGHT reprend les animaux confisqués et les libère dans des zones protégées.

« Notre surveillance a eu pour effet de dissuader les négociants par peur d’amendes et de faillite » se réjouit Marison Guciano. FLIGHT a dévoilé les sentiers de contrebande et créé une « liste noire ».

La plupart des oiseaux capturés sur l’île de Sumatra finissent dans des caisses, des cages voire même des bouteilles en plastique et sont transportés vers l’île de Java où ils sont vendus sur des marchés aux oiseaux, s’ils survivent à la capture et au transport. Là-bas, détenir des oiseaux chanteurs relève de la tradition. Un homme n’est considéré comme tel qu’une fois qu’il possède une maison, une femme, un cheval, une dague et un oiseau. L’oiseau est le symbole d’un rapport harmonieux avec la nature.

FLIGHT s’emploie à changer cette vision des choses. « Le fil conducteur de nos campagnes est l’amour des oiseaux. Nous produisons des vidéos et visitons des écoles pour amener les enfants à aimer les oiseaux et à vouloir les laisser en liberté », explique Marison Guciano. Kené fait aussi pression sur les responsables politiques pour fermer les marchés aux oiseaux. Tant que ces marchés existeront, le commerce des oiseaux et le braconnage resteront lucratifs.

La capture des oiseaux a des conséquences catastrophiques pour des nombreuses espèces car les contrebandiers font également le commerce d’espèces rares, menacées et protégées par la loi. Étant donné le rôle primordial des oiseaux dans l’écosystème forestier, le braconnage porte une atteinte considérable à toutes les espèces. Il n’y a pas de forêt sans oiseaux !

Merci de soutenir le travail essentiel de FLIGHT - Protecting Indonesia’s Birds en faisant un don.

Bon à savoir

Organisme à but non lucratif Sauvons la forêt est une association reconnue d'utilité publique en Allemagne.

Données sécurisées Vos données personnelles sont transmises en toute sécurité grâce à un système de cryptage.

Votre don pour les forêts tropicales

,00

Vous pouvez aussi saisir le montant souhaité

Dernières activités