P&G veut protéger la forêt… quand elle aura disparu !

Photomontage : Mr Propre pose fièrement devant une forêt défrichée Procter & Gamble acceptera d'acheter de l’huile de palme issue de la déforestation jusqu'en 2020 (© Montage: Rettet den Regenwald / iStockphoto)
87 609 signatures

Fin de l'action : 29 août 2014

La multinationale Procter & Gamble, ce sont les marques Head & Shoulders, Ariel ou Gillette. Dans une campagne de communication, P&G promet de ne plus utiliser d’huile de palme provenant de la déforestation… mais à partir de 2020 ! Traduction : l’entreprise approuve 6 années de déforestation supplémentaires. Intolérable !

Appel

À: Alan G. Lafley, PDG de Procter and Gamble

“P&G espère continuer à acheter de l’huile de palme issue de la déforestation en toute tranquillité jusqu’en 2020. Pour l’abandon immédiat de l’huile de palme !”

Afficher la lettre de pétition

Procter & Gamble (P&G), la multinationale américaine spécialisée dans les produits d’hygiène et de beauté, vient de promettre dans un communiqué «aucune déforestation dans la chaîne d’approvisionnement de palmes d’ici 2020». Cette campagne de communication répond à la publication par Greenpeace d’un rapport accablant sur les activités de ses fournisseurs en huile de palme en Indonésie.

Intitulé P&G’s Dirty Secret, le rapport très documenté de Greenpeace établit des liens entre les producteurs BW Plantation, KLK ou Musim Mas et la destruction de la forêt tropicale et la mort d’orangs-outans. Des photos satellites attestent des déboisements opérés par Rimba Mestoa Lestari (PT RML) dans les forêts vierges de Papouasie. Une autre étude de cas montre la destruction de l’habitat du tigre de Sumatra dans la concession Rokan Adi Raya.

Les ravages de ses fournisseurs en huile de palme ayant été rendus publics, P&G a donc réagi en prenant plusieurs engagements : établir d’ici fin 2015 la traçabilité de l’huile de palme aux usines des fournisseurs et surtout bannir de sa chaîne d’approvisionnement l’huile de palme issue de la déforestation à l’horizon 2020.

Dans sa déclaration de bonnes intentions, P&G omet pourtant de considérer le rythme effréné de la déforestation et la volonté de l’Indonésie de doubler -de 20 à 40 millions de tonnes- sa production d’huile de palme d’ici à 2020 ! Si rien ne change d’ici là, les forêts de nombreuses régions indonésiennes auront complètement disparu.

Écrivons au PDG de P&G Alan G. Lafley pour lui dire que nous ne voulons pas de discours mais des actes concrets et immédiats pour mettre fin à la déforestation. C’est à P&G d’innover pour bannir l’huile de palme de ses produits !

Contexte


Procter & Gamble traite 460 000 tonnes d’huile de palme par an.

Ses marques les plus connues sont Head & Shoulders, Pantene, Oil of Olaz, Gillette, Ariel, Lenor, Mr. Propre, Fluocaril, Always, Tampax, Pampers, Vicks, Duracell.

Dans l’état actuel des choses, il est impossible de garantir une huile de palme non issue de la déforestation. Greenpeace a représenté graphiquement cette impossibilité dans le dessin ci-dessous :

Source : Greenpeace (illustration parue à la page 40 du rapport P&G’s Dirty Secret)



Informations supplémentaires

• Communiqué de Procter and Gamble  P&G fixe un nouvel objectif de durabilité : Aucune déforestation dans sa chaîne d’approvisionnement de palmes
• Article de Mongabay  3.5 millions d'hectares de forêts indonésiennes et malaisiennes remplacées par des plantations de palmiers à huile en 20 ans
• Blog Vivre sans huile de palme  L'huile de palme dans la machine à laver
• Étude de Mirova (filiale de Natixis Asset Management)   Regard d’expert sur l’huile de palme

Greenpeace
• Rapport  P&G’s Dirty Secret
• Rapport complémentaire  Procter & Gamble - More dirty secrets
• Article  Huile de palme : Procter & Gamble toujours à la traîne



Destinataire de la pétition

En plus de signer la pétition, il vous est possible de contacter directement son destinataire :

M. Alan George Lafley, CEO du groupe Procter and Gamble

Procter & Gamble France SAS
163 quai Aulagnier
92600 Asnières sur Seine
Tél : +33 (0)1 40 88 59 23

Formulaire de contact

Lettre

À: Alan G. Lafley, PDG de Procter and Gamble

Monsieur Lafley,

Procter & Gamble annonce vouloir acheter de l’huile de palme provenant de la déforestation jusqu’en 2020. Vos fournisseurs se voient donc offrir une durée de six années pour déboiser à leur guise. Cela est intolérable compte-tenu du rythme effréné de la déforestation tropicale et du rôle joué par vos fournisseurs dans celle-ci.

Attendre 2020 pour pouvoir vous fournir en huile de palme non issue de la déforestation sera trop long pour de nombreuses régions car leurs forêts auront disparu. Les plantations d’huile de palme s’étendent actuellement sur 10 millions d’hectares en Indonésie. Et le pays a pour objectif de doubler cette surface d’ici à 2020 !

Même la mise en œuvre immédiate de votre engagement ne résoudrait pas le problème puisque, pour diverses raisons, il est impossible de garantir une huile de palme non issue de la déforestation.

Je vous demande en conséquence de bannir sans délai l'huile de palme de votre chaîne d'approvisionnement.

Je vous prie de croire, Monsieur Lafley, en l'assurance de ma considération et de ma vigilance citoyenne.