Cambodge : pas de mine de titane dans la forêt tropicale !

12 avr. 2011

Le permis d'exploitation pour une mine de titane prévue sur 4.400 hectares en plein coeur de la forêt pluviale dans la province Koh Kong vient d'être retiré « en raison des préoccupations concernant ses répercussions sur l'environnement, la biodiversité et les moyens de subsistances de la population » du premier ministre cambodgien.

Grand succès au Cambodge: le permis d'exploitation pour la mine de titane prévue sur 4.400 hectares en plein coeur de la forêt tropicale vient d'être retiré. "En raison des préoccupations concernant ses répercussions sur  l'environnement, la biodiversité et les moyens de subsistances de la population, le premier ministre M. Hun Sen a décidé de ne pas octroyer d'autorisation pour une mine de titane dans la province Koh Kong" a déclaré le gouvernement cambodgien à la sortie du conseil des ministres.


La mine de titane était planifiée dans l'espace vital des éléphants du Cambodge et aurait mis en péril la majeure partie de cette espèce rare. De même, la mine menaçait d'autres espèces en voie de disparition et aurait anéanti le projet de développement de la région basé sur l'écotourisme. La population locale s'est toujours âprement battue contre la mine. Avec leur modèle de tourisme alternatif, les habitants du massif des Cardamones ont montré que leur région pouvait se développer de façon indépendante et durable, en harmonie avec la nature.

Sauvons la forêt a participé activement aux protestations contre l'exploitation minière dans le massif des Cardamones et pour la sauvegarde de l'habitat naturel des éléphants du Cambodge. A elle seule, notre campagne de contestation multilingue "Une mine de titane menace les éléphants cambodgiens" a réuni 19.570 participants. Merci à toutes et à tous!