IKEA ne détruira plus les forêts en Carélie

En haut : photo - dans un paysage déboisé une abatteuse, au premier plan, charge un camion de troncs d'arbres. En bas : sur fond blanc, logo de IKEA à droite, à gauche en gros le mot « CHUT ! »  et en dessous les mots « déforester, communiquer, profiter »Une image qui va bientôt appartenir au passé : l’abattage par IKEA d’arbres centenaires dans les forêts boréales de Carélie

20 févr. 2014

IKEA n’exploitera plus les dernières forêts vierges de Carélie en Russie. C’est ce qu’annonce sa filiale industrielle spécialisée dans la production de bois. Depuis de nombreuses années, les abatteuses de Swedwood / IKEA Industry pratiquent la coupe rase dans les forêts boréales, abattant des arbres plusieurs fois centenaires.

IKEA Industry va concentrer sa production de bois en Russie sur le seul site de Tikhvine et mettre un terme à son exploitation forestière en Carélie. C’est ce qu’affirme dans un communiqué de presse cette filiale industrielle d’IKEA - autrefois appelée Swedwood - spécialisée dans la production de meubles et de composants bois.

« La mise à l’arrêt des tronçonneuses et des tracteurs forestiers est une bonne chose » estime Klaus Schenck, expert en foresterie et en énergie de Sauvons la forêt. « Maintenant, les forêts vierges ne doivent en aucun cas être cédées à d’autres exploitants forestiers, mais être enfin protégées et ce dans leur intégralité. Par ailleurs, IKEA se doit aussi, sur ses autres sites, de pratiquer une exploitation forestière responsable vis-à-vis de l'environnement et socialement acceptable. »

L’ONG suédoise Protect the Forest, par la voix de Linda Nordström Ellegaard, insiste également sur cette responsabilité environnementale de IKEA  : « Aux côtés d’organisations écologistes russes, nous demandons à IKEA, en tant qu’entreprise multinationale, de ne pas abattre d’arbres dans des forêts naturelles intactes ni d’acheter de bois en provenance de telles zones, que les forêts soient certifiées ou non. »

Sauvons la forêt et d’autres organisations de protection de l’environnement en Suède et en Russie critiquent depuis longtemps les coupes à blanc pratiquées par Ikea Industry dans les forêts de Carélie. Avec sa machinerie lourde, l’entreprise industrielle détruit à grande échelle des massifs forestiers intacts aux arbres centenaires et aux riches écosystèmes, convertissant les zones défrichées en « forêts de production ».

IKEA justifiait jusque là ses activités de déboisement dans les forêts vierges de Carélie par la certification de la zone par le label FSC en 2006. Il aura finalement fallu 8 ans au Forest Stewardship Council (FSC) pour enfin retirer ce certificat de gestion forestière fin janvier 2014. Dans une une lettre ouverte dans laquelle il répondait aux critiques faites par Sauvons la forêt au FSC pour avoir certifié la déforestation de forêts vierges, le directeur du FSC Uwe Sayer avait eu la franchise d’affirmer que le FSC n'est pas un «écolabel».

Au mois de décembre 2012, les ONG Protect the Forest et Friends of the Earth Sweden avaient remis à IKEA 180 000 signatures provenant du monde entier pour lui demander de mettre fin aux coupes rases dans les forêts naturelles de Carélie. Grâce à sa pétition mise en ligne l’été précédent « IKEA, bien pire qu'un marchand de meubles », Sauvons la forêt avait contribué à la contestation internationale en collectant 65 000 signatures.

 


Liens

• Communiqué de presse de IKEA Industry / Swedwood  IKEA Industry restructures and strengthens its production in Russia
• Communiqué de presse commun de Protect the Forest et de Friends of the Earth Sweden  Ikea gets FSC-certificate suspended and withdraws from Karelia
• Communiqué de presse de Sauvons la forêt  FSC n'est pas un «écolabel»
• Pétition de Sauvons la forêt  IKEA, bien pire qu'un marchand de meubles