Nos succès sont dûs à votre soutien !

Manifestation du peuple Mundurucu Les Mundurucus ont réussi à empêcher la construction d'un barrage dans leur forêt en Amazonie brésilienne (© Aaron Vincent Elkaim)

13 oct. 2017

Nous sommes souvent interrogés : « Votre travail a-t-il une influence ? Remportez-vous des victoires contre ceux qui détruisent les forêts et la nature ? ». Notre réponse : Oui, nos pétitions et vos signatures font bouger les choses. Oui, cela vaut la peine de défendre la nature pour nos partenaires.

Nos pétitions sont souvent couronnées de succès

- en France, le Ministère de l'agriculture a abandonné au printemps 2017 un projet de décret qui aurait permis l'activité minière dans les forêts de protection. C'est par le biais de notre pétition qu'un grand média comme Le Monde a été alerté de l'existence et de la contestation citoyenne contre ce projet de décret et que de nombreuses personnes ont pu participer à la consultation publique. Nous avions collecté près de 40.000 signatures en quelques jours

- en Asie du Sud-est, dans l'état malaisien de Sabah, un projet de pont qui menaçait l'habitat de 700 éléphants de forêt a été abandonné. Le gouvernement a déclaré que les critiques des défenseurs de l'environnement avaient motivées sa décision. Nous avions collecté 237.000 signatures

- à Madagascar, Clovis Razafimalala est sorti de prison. S'il est sous la menace d'une peine d'emprisonnement avec sursis, les autorités malagasy savent aussi que la communauté internationale suit de très près le cas de ce militant écologiste injustement emprisonné. Sauvons la forêt avait communiqué les 119 253 signatures de sa pétition aux autorités du pays avant son procès

- 265 000 signatures ont participé à faire interdire le commerce international de pangolins par la CITES

- en Polynésie française, les habitants de l'atoll soulevé de Makatea se savent soutenus de partout sur la planète contre un projet d'extraction de phosphate qui détruirait leur fabuleuse île et le futur qu'ils se souhaitent. Et cela leur donne encore plus de force et de persévérance dans leur lutte (qui est malheureusement loin d'être gagnée)

- un total de 357.000 signatures a aidé à préserver l'habitat maritime des manchots de Humboldt de grands projets miniers au Chili

- la contestation internationale a été l’une des raisons pour lesquelles le Brésil a arrêté la construction d'un méga-barrage hydroélectrique dans la forêt des Mundurucús. Nous avions collecté 196 000 signatures

Campagnes et agenda politique

Les succès prennent parfois beaucoup de temps à se dessiner. Certaines pétitions ont besoin de plusieurs années pour aboutir ou pour voir leur thématique s’inscrire à l'agenda politique.

- les dirigeants de l’UE sont conscients de devoir faire plus contre le commerce de l’ivoire, aussi grâce à notre pétition ayant recueilli jusqu'ici 360.000 signatures

- suite à nos campagnes sur plusieurs années contre l'huile de palme et les biocarburants, les décideurs nationaux et européens ne peuvent plus faire semblant d'ignorer les désastreuses conséquences de leur politique. Parmi nos pétitions toujours en cours, nous avons recueilli 208.000 signatures contre huile de palme raffinée et contaminants cancérogènes et 269.000 signatures contre huile de palme dans les agrocarburants

- de nombreuses pétitions, notamment en Indonésie, obligent les entreprises de plantations, les négociants en huile de palme et des groupes comme Unilever ou la Deutsche Bank à encore et toujours devoir se justifier ou perdre des procès

Vos dons sont une aide

Vos signatures ne sont pas les seules à participer à la protection de la nature. Vos dons aident aussi à rendre possible les projets de nos partenaires en Asie, en Afrique et en Amérique latine :

- au Nigéria, des membres du peuple Ekuri défendent leur forêt tropicale contre un d’infrastructure routière. Ils sont parvenus à créer une alliance avec de nombreux villages et à faire connaître leur lutte au niveau international. Martins Egot est actuellement en train de former des gardes forestiers pour protéger la forêt. Les 275.000 signatures de notre pétition montrent au gouvernement de l'État de Cross River comment la communauté internationale observe ce cas

- en Malaisie, l'écologiste Matek Geram est en train de documenter l'accaparement de terres de villageois par des producteurs d'huile de palme pour mettre en place leurs plantations. Il a déjà trainé en justice plusieurs de nombreuses entreprises et gagné des procès

- au Pérou, notre partenaire est en train d’acquérir des parcelles forestières. Plus de 200 hectares sont déjà protégés. Le but de ces acquisitions est d'empêcher les déboisements liés à l’expansion des plantations d’une entreprise entreprise cacaoyère. Grâce à un projet de permaculture, les paysans s'assurent des revenus sans endommager la forêt tropicale

- au Libéria, le professeur Christophe Boesch et son équipe de chercheurs étudient les chimpanzés. Avec l’aide de vos dons, ils ont obtenu la création d'un parc national pour préserver leur habitat. Des centaines de primates vivent dans ce paradis grand de plus de 100.000 hectares. Nous alertons sur les menaces pesant sur les chimpanzés et avons collecté 100.000 signatures

- en Indonésie, le sylviculteur Bazuki plante d'innombrables pousses pour reboiser la forêt des orangs-outans ayant été détruite par les incendies à Bornéo. Nos partenaires Feri et Udin luttent sans répit contre les producteurs d'huile de palme 

- aux Célèbes, le réseau JATAM a obtenu la fermeture de 250 sociétés minières

Une prise de conscience individuelle et collective à renforcer au quotidien

Notre travail aide à faire prendre conscience en France et en Europe comment notre consommation détruit la forêt tropicale. Il en va de l'huile de palme, du soja pour l'élevage industriel, de l'extraction d'or et d'aluminium (bauxite), du bois tropical. Entre autres. Voir la catastrophique politique pro-biocarburants de l'Union européenne discutée dans les hémicycles est une grande victoire des groupes de protection de la nature et de défense des droits humains.

Ces succès sont possibles uniquement grâce à votre soutien. Nous vous en remercions sincèrement.