Libération du militant écologiste Nasako Besingi au Cameroun

Nasako Besingi L'écologiste avec le texte "Nasako Besingi LIBRE""

4 déc. 2017

Un juge militaire a ordonné la libération immédiate du défenseur de la forêt Nasako Besingi le 27 novembre au Cameroun. Et prononcé l’abandon de toutes les charges pesant contre lui. Nasako Besingi lutte contre les entreprises étrangères qui veulent détruire la forêt pour établir des cultures d’huile de palme dans son pays. Innocenté, il a passé plus de deux mois en prison.

Nasako Besingi avait été interpelé par un groupe de policiers et de militaires le 25 septembre 2017 à son bureau dans le village de Mundemba. Puis emmené sans être mis au courant des charges retenues contre lui.

Directeur de l'organisation écologiste SEFE (Struggle to Economize the Future Environment), Nasako Besingi travaille à la protection des forêts tropicales et à la défense des droits humains en Afrique. Depuis plusieurs années, il aide des communautés villageoises à protéger leurs forêts contre des méga-projets de plantations d’huile de palme portés par des investisseurs américains.

L’entreprise SGSOC, filiale du groupe Herakles Farms, prévoyait de déboiser plus de 70.000 hectares de forêt équatoriale pour établir des plantations de palmiers à huile. Elle avait poursuivi et fait condamner Nasako Besingi à maintes reprises.

Le lundi 27 novembre 2017, dans la ville de Buea, un tribunal militaire a prononcé l’abandon de toutes les charges pesant contre Nasako Besingi et ordonné sa libération immédiate, rapporte l’organisation irlandaise Frontline Defenders.

Sauvons la forêt avait mis en ligne la pétition « Libérez l’écologiste Nasako Besingi au Cameroun » suite à son arrestation. Celle-ci a recueilli près de 120.000 signatures. Notre association avait également participé, dans l’urgence, à prendre en charge ses frais d’avocat et autres dépenses connexes.

Un grand merci à toutes celles et ceux qui se sont mobilisés pour faire libérer Nasako !

 

Sources et informations supplémentaires