Le Cameroun suspend le projet d’exploitation de la forêt d’Ebo

Gorilles dans la forêt d’Ebo au Cameroun Les gorilles vivant dans la forêt d’Ebo pourraient être une sous-espèce à part entière (© Photo courtesy of San Diego Zoo Global)

13 août 2020

Le président camerounais a suspendu le projet d’exploitation de la forêt d’Ebo, un trésor de biodiversité où vivent chimpanzés, gorilles et de nombreuses autres espèces menacées. Sauvons la forêt salue cette décision mais appelle à la vigilance car le projet pourrait être relancé à tout moment. Notre campagne pour la protection de la forêt d’Ebo et des droits de ses habitants se poursuit.

Bonnes nouvelles en provenance du Cameroun ! Le président Paul Biya a décidé de suspendre les plans du gouvernement d’ouvrir à l’exploitation forestière plus de 130 000 hectares de la forêt d’Ebo.

Le décret du gouvernement en février 2020 avait suscité la consternation dans la population ainsi que chez les scientifiques et les défenseurs de l’environnement. La création de deux gigantesques concessions d’exploitation forestière dans la forêt d’Ebo aurait mené à la destruction des moyens de subsistance de la population, mais également d’une biodiversité unique et de l’habitat de précieux primates.

Sauvons la forêt s’est uni en cette circonstance à Greenpeace Africa et à d’autres organisations afin d’agir ensemble à la préservation de la forêt d’Ebo. Nous avons mis en ligne une pétition ayant récolté jusqu’ici 118 542 signatures.

La forêt d’Ebo au Cameroun est un trésor de biodiversité. Les gorilles qui y vivent pourraient former leur propre sous-espèce. Ses quelques 700 chimpanzés du Nigeria-Cameroun sont les seuls au monde à maîtriser à la fois le cassage des noix à l’aide de pierres et de marteaux en bois et la pêche des termites avec des bâtons. Les habitants de plus de 40 communautés appartenant au peuple Banen vivent dans et autour de la forêt d’Ebo, sans la mettre en danger, depuis plusieurs siècles.

La décision du président camerounais est une victoire d’étape mais elle ne ne sauve pas définitivement la forêt d’Ebo. Nous appelons donc à la vigilance : « La décision du président Paul Biya corrige une faute désastreuse. Il est maintenant essentiel de protéger la forêt d’Ebo de manière permanente » commente Mathias Rittgerott, chargé de campagne de Sauvons la forêt, « car le projet est seulement suspendu et peut être relancé à tout moment. Le respect des droits et la participation de la population locale jouent un rôle central dans ce processus. »

Sauvons la forêt suivra donc attentivement les développements futurs et poursuivra sa campagne pour la protection de la forêt d’Ebo et des droits de la population autochtone.


Informations supplémentaires

• Sauvons la forêt  Communiqué de presse : Suspension du projet d’exploitation de la forêt d’Ebo au Cameroun  
• France Info  Cameroun : le gouvernement annule le projet d’exploitation de 68 000 hectares de forêt vierge
• La Croix  Au Cameroun, la forêt d’Ebo préservée
• Greenpeace Africa and Rainforest Rescue  Joint statement following the suspension of logging plans for Ebo forest
• Reuters  Cameroon cancels logging plan that threatened rare apes