300 hectares de zone humide protégés en Indonésie

Vue en contre-plongé sur la zone marécageuse de Paya-Nie (Sumatra) Protection de l’écosystème de Paya-Nie en Indonésie… (© Aceh Wetland Foundation) Photo de groupe de de l’ONG Aceh Wetland Foundation Un succès de nos partenaires de l’ONG Aceh Wetland Foundation (© Yusmadi/ Aceh Wetland Foundation)

10 août 2022

Pêche à l’explosif et abattage d’arbres sont dorénavant interdits dans le marais de Paya-Nie. Un succès de nos partenaires en Indonésie. La préservation des zones humides est essentielle pour le climat.

Nos partenaires de l’ONG Aceh Wetland Foundation sont parvenus, avec notre collaboration, à faire protéger 300 hectares de marais en Indonésie.

Au cours des dix dernières années, certaines parties de l’écosystème Paya-Nie, sur la côte nord de Sumatra, ont été asséchées puis transformées en cultures et autres plantations de palmiers à huile. Cela a fortement perturbé la fonction de bassin versant de la zone marécageuse. Les riverains souffrent de pénurie d’eau depuis. De leur côté, les défenseurs de l’environnement estiment la région menacée d’un point de vue écologique.

L’écosystème de Paya-Nie est célèbre pour son avifaune, notamment comme aire d’hivernage pour les oiseaux migrateurs. La pêche à l’explosif et à l’électricité, la chasse aux oiseaux et l’abattage d’arbres y sont désormais interdits. Mieux, les nouvelles lois renforcent le rôle des groupes autochtones dans la gestion du territoire.

Les zones humides tropicales abritent une biodiversité spécifique. Les marais tourbeux, tels que ceux de Paya-Nie, sont des puits de carbone importants. Leur protection et leur préservation sont primordiales pour faire face à la crise climatique.