À propos de notre association

Nous agissons à la préservation des forêts tropicales pour les générations futures. Comme par exemple nos activistes Guadalupe Rodriguez et Mathias Rittgerott lors de la conférence CSAP-2015 à Durban contre les plantations.

Sauvons la forêt se mobilise pour la préservation des forêts tropicales et pour les réformes sociales en faveur de ses habitants. Depuis 1986, l'association de bien commun gêne le cercle des barons du bois et du bétail, des multinationales de l’huile et de l’exploitation minière, des banques occidentales et des politiciens corrompus. Tous ceux-ci tirent en effet un grand profit à court terme de la destruction des forêts tropicales, au détriment des nomades, récolteurs de caoutchouc, indiens et autres paysans qui dépendent de celles-ci. Sans aide internationale, les peuples des forêts sont souvent impuissants, d’une part car ils sont discriminés en tant que minorité, et d’autre part car il leur manque les moyens financiers pour faire respecter leurs droits.

Sauvons la forêt signifie…

Rettet den Regenwald protestan Sauvons la forêt : la protection de
l'environnement passe par nous tous
  • Un soutien direct dans les pays tropicaux pour les groupes de base qui se battent pour la protection des forêts, le respect des droits des autochtones, le progrès social et le développement durable
  • Des campagnes de protestation contre l'exploitation abusive et destructrice pour l'environnement de ressources naturelles comme le pétrole, l'or, les diamants et autres minerais, l'inondation de vastes zones forestières pour la construction de grands barrages et la destruction des forêts pour des monocultures comme les plantations de palmiers à huile (entre autres pour la production d'agrocarburants)
  • Le versement de fonds pour l'achat de parcelles de forêts tropicales et le soutien financier pour la menée de procédures juridiques
  • Un travail de lobbying et d'information sur les causes de la destruction des forêts tropicales, l'identification de celles et ceux qui y participent.
  • L'ingérence directe dans les politiques de développement, les activités des banques et des entreprises
  • L'information de consommatrices et consommateurs qui, par leur comportement d'achat responsable, leur participation à des actions et leur engagement personnel, peuvent contribuer à la protection des forêts tropicales

Liens connexes