Le pangolin pourrait avoir transmis le coronavirus

Pangolin Le pangolin est le mammifère le plus braconné au monde (© Jiri Prochazka/shutterstock.com)

24 févr. 2020

Le Pangolin joue-t-il un triste rôle dans l’épidémie actuelle du coronavirus ? Des scientifiques chinois estiment que des humains auraient pu être infectés par le pangolin, dont le commerce est illégal.

Selon les chercheurs, le génome des nouveaux coronavirus 2019-nCoV est similaire à 99 % au génome des virus qu’ils ont détectés chez les pangolins. Cela fait de ces animaux l'intermédiaire le plus probable dans la transmission du virus de la chauve-souris à l’homme. Cependant, cela n’a pas encore été prouvé.

En Chine, les pangolins sont considérés comme un mets délicat. Un kilo de sa viande coûte l’équivalent de 400 dollars. La médecine traditionnelle chinoise prête à ses écailles des vertus médicinales. Selon le Guardian, des pangolins vivants auraient été vendus au marché de Wuhan, où l’épidémie a vraisemblablement commencé.

Le pangolin est presque éteint en Asie. Les quatre espèces asiatiques sont considérés en danger critique d’extinction sur la liste rouge des animaux menacés. La pression s’accroît également fortement sur ses espèces africaines.

La lutte contre la chasse doit être intensifiée. Le gouvernement chinois pourrait faire beaucoup pour la survie du pangolin avec des lois et des contrôles plus stricts. Cela pourrait également contribuer à prévenir de futures épidémies.


À voir également

• Reportage Vidéo de TV5 Monde  Coronavirus : le pangolin aurait joué un rôle dans l’épidémie

• Actualité de Service Public  Coronavirus : le point sur la situation

• Chronique du Monde  « Le pangolin tient-il sa revanche avec le nouveau coronavirus ? »