L’huile de palme durable est une gigantesque arnaque

Fruits de palmier à huile Une plainte internationale a été déposée contre la certification RSPO (© Pixabay / frei)

4 avr. 2018

Pour la première fois de l’histoire, une action en justice internationale est intentée contre la certification RSPO et sa promesse d’une huile de palme durable. Les habitants de deux villages indonésiens ont déposé une plainte auprès de l’OCDE, car la RSPO ferme les yeux sur la destruction de leurs forêts.

En certifiant un groupe qui pratique l'accaparement des terres et viole les droits humains, la certification RSPO ne respecte pas ses propres critères, peut-on lire dans la lettre de plainte. La plainte déposée à Zurich montre très clairement que le modèle de certification est un échec.

Les indigènes Dayak Hibun des villages Kerunang et Entapang à l’ouest du Kalimantan sur l’ile de Bornéo sont les premiers à porter plainte contre la RSPO au niveau international. À l’origine est un conflit qui les oppose depuis des décennies au groupe malaisien Sime Darby. Sa filiale PT Mitra Austral Sejahtera (PT MAS), s’est accaparé leurs terres pour y établir des plantations de palmier à huile. PT MAS a expulsé et menacé la population. Les appels lancés par les Dayak Hibun à Sime Darby sont restés lettre morte.

En 2012, ils se sont adressés à la RSPO. Depuis ce jour, aucune démarche n’a été entreprise contre le groupe. Au contraire, Sime Darby a reçu la certification censée confirmer son respect des critères RSPO !

L’ONG suisse Paneco considère le certificat RSPO comme une « fraude à l’étiquette ». Paneco était membre de la RSPO, mais les espoirs qu’elle avait placés dans un développement plus durable et l’amélioration du système se sont effondrés. Paneco a quitté la RSPO depuis longtemps.

Sime Darby est un des membres fondateurs de la RSPO. 97 % de l’huile de palme produite par Sime Darby Plantation est certifiée RSPO. Et l’entreprise vise une certification à 100 %. En tant que plus gros producteur mondial d'huile de palme et cofondateur de la certification RSPO, Sime Darby a une influence déterminante sur le concept de « développement durable » dans ce secteur.

La certification RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil, en français Table Ronde pour l’Huile de Palme Durable) est un regroupement de plusieurs milliers d’entreprises et de quelques organisations non gouvernementales ayant son siège à Zurich. Elle s’est fixé comme objectif de stimuler les ventes d’huile de palme « durable » - un pari réussi.

La certification RSPO n’empêche toutefois pas les violations des droits humains, ni la déforestation ou l’accaparement des terres. Seules quelques-unes des centaines de plaintes soumises au bureau de la RSPO ont été résolues. Les Dayak Hibun se sont également adressés au bureau des plaintes de la RSPO en 2012.

Au vu de la fraude systémique commise envers l’homme et la nature dans les pays producteurs et les consommateurs ainsi dupés, des ONG indonésiennes et suisses ont demandé dans une lettre ouverte d’exclure l’huile de palme de l’accord de libre-échange de la Suisse avec l’Indonésie. Intégrer l’huile de palme dans l’accord de libre-échange signifierait encore plus de conflits fonciers, d’émission de gaz à effet de serre, de problèmes environnementaux et de violations des droits de l’homme.