Nouveaux chiffres alarmants : la forêt aura-t-elle bientôt disparu ?

Photo aérienne d’un défrichage au profit de l’huile de palme au Pérou Déboisement au profit de l’huile de palme : l’agriculture est la principale cause de la déforestation (© Rettet den Regenwald / Mathias Rittgerott)

29 juin 2018

Les forêts disparaissent à un rythme jamais atteint auparavant. Une surface de forêt grande comme un terrain de football est détruite chaque seconde. Additionné sur une année, cela correspond à la superficie de l’Italie. L’homme est le principal responsable de la disparition des forêts.

29,4 millions d’hectares de forêt ont été anéantis en 2017. C’est la deuxième valeur la plus élevée depuis 2001. Ramené au jour, cela correspond à la superficie de New York et sur 100 jours à la superficie de l’Écosse. C'est le constat auquel est parvenue l’Organisation Global Forest Watch après avoir analysé des images satellites.

La République démocratique du Congo a perdu 1,4 million d'hectares de forêt en un an. En Indonésie, 1,3 million d’hectares de forêt ont été détruits. La déforestation y a toutefois enregistré une baisse de 60 % après les incendies particulièrement dévastateurs provoqués par des entreprises d’huile de palme en 2015. Au Brésil, la déforestation a de nouveau augmenté après un recul. En Colombie, elle s’est accrue de 46 % après l’accord de paix signé avec les rebelles des FARC.

La destruction des forêts est principalement due aux déboisements entrepris pour la production de soja, d’huile de palme, de viande de bœuf, de cellulose et de bois. Pour beaucoup de manière illégale. Dans les régions septentrionales, notamment du Canada et de la Russie, les feux de forêt naturels jouent un rôle croissant.

En raison des rejets de CO2 et d’autres gaz, la déforestation accélère le changement climatique. Dans le même temps, la hausse des températures nuit aux forêts et augmente le risque d’incendie.

Bien que les forêts jouent un rôle central dans la lutte contre le changement climatique, les responsables politiques ne se préoccupent pas assez de leur protection. L’UE s’est donné comme objectif de stopper la déforestation d’ici à 2020, mais elle n’a pas assez œuvré dans ce sens. Signez notre pétition !