Sauvons les orangs-outans de Tapanuli !

Femelle orang-outan de Tupalani La contestation contre le barrage de Batang Toru mettant en péril l’habitat des orangs-outans est mondiale (© Tim Laman/CC BY 4.0 - Collage RdR)

24 août 2018

La construction d’une centrale hydroélectrique dans la dernière forêt vierge du nord de Sumatra, la forêt de Batang Toru, et qui menace 800 orangs-outans de Tapanuli suscite un tollé international. Avec raison ! Signez notre pétition « L'orang-outan de Tapanuli, juste découvert et bientôt disparu ? »

« Empêchez les 800 orangs-outans de Tapanuli de disparaître ! Stop au projet de centrale hydroélectrique de Batang Toru ! Sauvez la dernière forêt vierge ! » Un immense cri d'émoi a traversé Jakarta durant la Journée internationale de l’orang-outan. Des manifestants ont protesté contre le barrage et la centrale hydraulique dans la forêt de Batang-Toru, la dernière forêt vierge du nord de Sumatra, dans laquelle vit l’espèce la plus rare d'orang-outan.

Lieu : la société nationale de l'électricité PLN.

Date : lundi 20 août 2018.

Acteurs : des activistes déguisés du réseau environnemental indonésien WALHI.

Raison : la nouvelle espèce d’orang-outan « Pongo tapanuliensis » récemment découverte est menacée d'extinction.

Contexte : la construction d’une centrale hydroélectrique de 510 MW avec un barrage, des lignes à haute tension, des routes et un tunnel dans la forêt des orangs-outans de Batang Toru.

Construit et financé par la Chine, ce projet fait partie de la « Nouvelle route de la soie ». L'entreprise publique d'électricité PLN détient, grâce à sa branche privée, 25 % des actions de la société PT North Sumatera Hydro Electric (NSHE) qui veut implanter la centrale hydroélectrique de 510 MW en plein cœur de la forêt vierge à la riche diversité biologique.

Manifestation organisée par Wahli Indonésie pour défendre les orangs-outans de Tapaluni

Demo Wahli Indonesien für Tapaluni Orang-Utan

Le projet signerait la fin des orangs-outans de Tapanuli et de cette magnifique forêt vierge

L'orang-outan de Tapanuli n’a été identifié comme une espèce à part entière qu’en novembre 2017. La forêt de Batang Toru abrite 800 individus de cette espèce, qui n’existe nulle part ailleurs. Le barrage, les lignes à haute tension et la construction d'un tunnel de 13 km le long du fleuve Batang Toru fragmenteront la forêt. Cela isolerait les unes des autres et pour toujours les trois populations d’orangs-outans présentes, rendant leur survie impossible. 500 à 600 orangs-outans vivent dans la partie ouest de la forêt vierge, 160 dans la partie est et moins de 30 dans la réserve naturelle de Sibual-Buali.

« Les mégaprojets ne sont pas la bonne solution ! », explique Dana Tarigan de l'organisation écologiste WALHI-province du nord de Sumatra. « Aucun écosystème riche en espèces ne doit être détruit au profit des énergies renouvelables ».

Et ce n’est pas tout : Batang Toru est située sur une zone sismique. La catastrophe est donc annoncée.

Plus d'un million de personnes ont élevé leur voix dans le monde entier contre ce projet absurde. Les pétitions de Sauvons la forêt, Avaaz, Change.org et d’ONG indonésiennes, les lettres et les mises en garde des scientifiques ne peuvent plus être ignorées !

Walhi a déposé une plainte le 8 août 2018 contre l’autorisation environnementale qui a été délivrée pour ce mégaprojet destructeur.

Nous devons hausser le ton pour sauver l’espèce la plus rare d’orang-outan !