Réparer plutôt que jeter – une région d’Autriche montre l’exemple

Aspirateur avec le texte "Jeter ? Réparer !" De nombreux appareils électroménagers usagés fonctionnent de nouveau après une réparation (© tomczykbartek/istockphoto.com - Collage RdR)

16 janv. 2019

Nouveau téléphone portable, nouveau téléviseur, nouvelle machine à laver – les appareils électroménagers finissent souvent à la poubelle. En Autriche, la région de Styrie a décidé de verser une prime aux personnes faisant réparer leurs appareils au lieu de les jeter. Un modèle que nous incitons à développer !

« Les réparations permettent d’éviter la production de déchets, protègent l’environnement et renforcent la création de valeur régionale », explique Hans Seitinger, conseiller régional de Styrie en Autriche.

Cette année, l’État fédéré (ou Land) autrichien a décidé d’allouer 50.000 euros à la campagne de réparations. Chaque ménage peut demander une subvention pouvant aller jusqu’à 100 euros. La ville de Graz propose un programme similaire. Peuvent-ils devenir un modèle pour d’autres communes ?

Un « droit à la réparation » pour les appareils électroménagers fait l’objet de discussions au niveau européen, aux États-Unis et en Allemagne. « De nombreuses personnes souhaiteraient pouvoir réparer leurs appareils, plutôt que de devoir en acheter de nouveaux uniquement parce qu’une pièce est défectueuse », a expliqué la chef du groupe parlementaire des Verts au Bundestag allemand, Katrin Göring-Eckardt, aux journaux du groupe de médias Funke.

En effet, les fabricants compliquent de manière intentionnelle la réparation des appareils : en collant les boîtiers, en ne fournissant pas de pièces détachées ou ne mettant pas de manuels de réparation à disposition par exemple.

Selon une étude, 77 % des citoyens préféreraient faire réparer un appareil défectueux plutôt que d’en acheter un nouveau. Les coûts les incitent souvent à faire le contraire.