Des centaines de vautours empoisonnés par des braconniers

Vautour en Afrique Plusieurs espèces de vautours, comme le vautour à tête blanche, sont menacées d’extinction (© CC0 Public Domain)

21 juin 2019

Les braconniers d’ivoire provoquent la mort des éléphants mais aussi de nombreux autres animaux. 537 vautours et 2 aigles ont ainsi récemment été découverts morts au Botswana, empoisonnés après avoir mangé des cadavres d’éléphants.

Les braconniers empoisonnent souvent leur proie après avoir extrait leurs défenses, car ils redoutent que les vautours qui tournent en rond dans le ciel alertent les rangers sur la présence d’un cadavre.

Parmi les vautours tués figuraient 468 vautours africains (white-backed vultures), 17 vautours à tête blanche (white-headed vultures) et 28 vautours charognards (hooded vultures), qui sont tous menacés d’extinction selon la Liste rouge («en danger critique d’extinction»). 

Comme c’est la période de reproduction, de nombreux poussins et œufs ne survivront pas à cet empoisonnement de masse. Les défenseurs de l’environnement ne s’inquiètent pas uniquement pour l’avenir des éléphants, mais également pour la survie des vautours.

L’empoisonnement découvert à proximité du parc national de Chobe est peut-être le plus grand de ce type en Afrique australe. Les cadavres empoisonnés représentent également un danger pour les lions, les hyènes et les chacals.

Au Botswana, le braconnage des éléphants augmente de façon effrayante. Malgré cela, le gouvernement a levé l’interdiction de la chasse aux éléphants par les touristes. Les opposants redoutent que le braconnage connaisse une recrudescence et que la menace pour les vautours augmente elle aussi