L’orang-outan de Tapanuli parmi les 25 primates les plus menacés

Orang-outan de Tapanuli (Pongo Tapanuliensis) L’orang-outan de Tapanuli fait partie des 25 espèces de primates les plus menacées (© Maxime Aliaga)

8 oct. 2019

Identifié comme une espèce à part entière il y a tout juste deux ans en Indonésie, l’orang-outan de Tapanuli figure déjà sur la liste des « 25 primates les plus menacés au monde ». L’espèce, dont la population estimée à seulement 800 individus, voit son habitat menacé par un projet de barrage chinois.

Le groupe chinois Sinohydro veut construire une centrale électrique de 510 MW dans la forêt de Batang Toru sur l’île indonésienne de Sumatra. Le barrage doit être bâti dans la zone où se trouve la plus forte densité d’orangs-outans. Les voies d’accès et les lignes électriques aériennes fragmenteraient une surface encore plus importante, isolant les différentes populations les unes des autres. Des défenseurs de l’environnement veulent stopper le projet. Les manifestations, pétitions et procédures judiciaires qui s’opposent à l’utilisation de nombreuses centrales hydroélectriques comme sources d’énergie renouvelable se sont heurtées jusqu’ici à la détermination du gouvernement indonésien.

La survie de l’orang-outan de Tapanuli est par ailleurs menacée par une mine d’or et des plantations illégales, qui détruisent son habitat. Cela engendre régulièrement des conflits avec les hommes, qui ont déjà blessé et tué des animaux. Des mesures de protection doivent être rapidement mises en œuvre si l’on veut empêcher la disparition de l’espèce.

Les scientifiques ont considéré l’orang-outan de Tapanuli comme une sous-espèce jusqu’en 2017. Après avoir analysé son génome, sa constitution physique et son comportement, ils ont toutefois estimé qu’il s’agissait d’une espèce à part entière.

La liste « Primates en péril : les 25 primates les plus menacés au monde, 2018-2020 » est établie tous les deux ans entre autres par l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), également responsable de la « Liste rouge des espèces menacées ».

En attirant l’attention publique, la liste « Primates en péril » invite à agir concrètement. 43 % des primates sont actuellement menacés d’extinction dans le monde (danger critique d’extinction et danger d’extinction). 12 des 25 espèces les plus menacées ne figuraient pas sur la liste précédente.