Ne faites pas d’affaires avec le groupe papetier APRIL !

Orang-outan avec bébé Les filiales et fournisseurs d’APRIL agissent jusque dans les forêts où vivent des orangs-outans (© Istockphoto) Vue aérienne sur les plantations d’eucalyptus TPL et la forêt tropicale humide Forêt tropicale détruite pour produire du carton : Toba Pulp Lestari à Sumatra (© Hengky Manalu) Un photographe de dos face à des manifestants qui tiennent une bannière verte Non au papier blanc fabriqué dans des usines sales et à la pollution de l’environnement (© KSPPM) Vue aérienne : coupe à blanc pour l’industrie du papier (deux tiers de gauche) et forêt vierge Coupe à blanc par l’entreprise PT Mayawana Persada à Bornéo. Comment les orangs-outans peuvent-ils survivre dans de telles conditions ? (© Auriga Nusantara) Vue aérienne du chantier de l’usine de pâte à papier PT Phoenix Un chantier dans la mangrove : l’usine de pâte à papier PT Phoenix Resources International (© Green of Borneo) un homme marche au milieu d’une zone défrichée La Papouasie fournira bientôt la matière première à l’industrie papetière (© Pusaka)

Depuis un demi-siècle, le groupe papetier APRIL / Royal Golden Eagle (RGE) et d’autres entreprises du milliardaire Sukanto Tanoto détruisent les forêts tropicales et les moyens de subsistance des populations locales en Indonésie. Appelons les banques, investisseurs et partenaires commerciaux à rompre leurs relations avec eux !

Appel

Aux banques, partenaires commerciaux et investisseurs d’Asia Pacific Resources International Limited (APRIL) et Royal Golden Eagle (RGE)

“Ne participez pas à la déforestation et autres dégâts sociaux et environnementaux ! Rompez vos relations d’affaires avec le groupe papetier APRIL / RGE !”

Afficher la lettre de pétition

La consommation de papier et d’emballages à usage unique explose, avec des conséquences désastreuses pour les forêts du monde entier. L’industrie du papier et de la cellulose détruit les forêts tropicales et s’accapare les terres des communautés autochtones.

L’une des plus grandes entreprises, tristement célèbre depuis des décennies pour son implication dans la déforestation tropicale et les conflits qui lui sont corrélés, fait à nouveau la une des journaux dans différentes affaires : APRIL (Asia Pacific Resources International Limited), fabricant du papier imprimante de la marque PaperOne.

À Sumatra, un chef indigène a été enlevé, séquestré et emprisonné pour s’être opposé à la société Toba Pulp Lestari, qui est liée à APRIL. À Bornéo, l’entreprise papetière Mayawana Persada, également liée à APRIL, déboise des forêts et des tourbières où vivent des orangs-outans menacés d’extinction. Toujours à Bornéo, une méga-usine de pâte à papier est en cours de construction dans la mangrove, dans l’habitat des singes nasiques.

APRIL fait partie de la holding Royal Golden Eagle (RGE) et produit de la cellulose, du papier, des emballages, des tissus et de la viscose. En 2015, RGE s’est engagée à garantir une chaîne d’approvisionnement sans déforestation (zero deforestation). Depuis cette date, RGE et ses fournisseurs doivent démontrer que leurs activité ne portent pas atteinte aux forêts tropicales ou aux populations locales. La réalité sur le terrain est bien différente !

Des organisations autochtones et de protection de l’environnement demandent aux autorités de mettre un terme aux destructions et à la violence, de sanctionner les entreprises et, dans les cas les plus graves, de les fermer.

Des groupes internationaux appellent les banques, les investisseurs et les partenaires commerciaux à rompre leurs relations d’affaires avec APRIL et RGE.

Soutenons leurs revendications !

Lancement de la pétition : 23/05/2024

Contexte

Dans l’indifférence générale, les fabricants d’emballages, de papier, de cellulose et de viscose sont en pleine expansion dans le monde entier. Les groupes indonésiens, qui font partie des acteurs mondiaux majeurs, sont en grande partie responsables de la destruction des forêts de basse altitude de l’île de Sumatra et, par conséquent, de la diminution des populations de tigres de Sumatra et d’orangs-outans. Ces dernières années, l’industrie papetière indonésienne a augmenté sa production de près de moitié. Et elle continue de croître.

L’explosion de la demande en matière première, le bois, pour les nouvelles usines à papier, amorce une nouvelle vague de déforestation et menace gravement les forêts tropicales !

Les holdings Sinar Mas de la famille Wijaya avec APP (Asia Pulp and Paper) et Royal Golden Eagle du milliardaire Sukanto Tanoto avec APRIL (Asia Pacific Resources International Limited) sont les deux plus grands producteurs de pâte à papier en Indonésie et figurent en tête de la liste des destructeurs de la forêt tropicale dans le pays, devant Korindo (bois et huile de palme) et Sumitomo (exploitation minière).


Coupe à blanc opérée par PT Mayawana Persada 

 

Sauvons la forêt a déjà fait état de la nouvelle coupe rase dans la forêt des orangs-outans, par la société Mayawana Persada, dans la province du Kalimantan occidental. Les orangs-outans de Bornéo ne peuvent survivre que si la déforestation est immédiatement stoppée.

Sur le papier, PT Mayawana Persada est contrôlée par une kyrielle de sociétés holding. Cependant, des recoupements dans la gouvernance d’entreprise, des liens dans la gestion opérationnelle et dans la chaîne d’approvisionnement montrent que PT Mayawana Persada est liée à RGE et APRIL.

L’étude "Deforestation Anonymous - Rainforest destruction and social conflict driven by PT Mayawana Persada in Indonesian Borneo" aborde en détail la déforestation massive dans la concession de PT Mayawana Persada, la destruction des habitats d’espèces protégées (orangs-outans, gibbons, ours des cocotiers, etc.) et les conflits sociaux avec les communautés autochtones. Le rapport se base sur l’analyse de données satellites, le suivi des chaînes d’approvisionnement, des entretiens avec des employés de PT Mayawana Persada et l’analyse des documents de l’entreprise. L’étude conclut que PT Mayawana Persada a déjà défriché 35 000 hectares de forêts tropicales et de tourbières, soit plus de trois fois la superficie de Paris.


Conflit entre les indigènes Batak et PT Toba Pulp Lestari

 

Le conflit qui oppose depuis des décennies l’entreprise de pâte à papier Toba Pulp Lestari (TPL), liée à APRIL, au peuple Batak dans la province du nord de Sumatra, culmine actuellement avec la criminalisation du doyen indigène Sorbatua Siallagan

En 1989, sous le nom d’Indorayon, TPL a commencé à produire de la cellulose et des fibres de viscose (Rayon) pour les textiles avec du bois tropical provenant de la forêt primaire. De nouvelles plantations d’eucalyptus s’étendront jusqu’à la forêt des orangs-outans de Tapanuli, une espèce menacée d’extinction.

La pollution du lac Toba, la destruction de l’environnement, l’accaparement des terres et la violence ont entraîné une forte résistance de la population dès le début. Pourtant, un demi-siècle plus tard, les conflits fonciers ne sont pas résolus et les autochtones sont constamment criminalisés.

 

Dans le rapport "Conflict Plantations", publié en 2019, des groupes de la société civile ont recensé au moins 101 conflits sociaux graves dans les concessions d’APRIL et de ses fournisseurs. L’étude appelle les acheteurs et les investisseurs à éviter les relations d’affaires avec APRIL et RGE tant que les conflits ne sont pas résolus de manière transparente et participative.


Construction de l’usine de pâte à papier PT Phoenix Resources International

 

L’entreprise PT Phoenix Resources International, également contrôlée par APRIL / RGE, construit une nouvelle usine géante de pâte à papier dans la province de Kalimantan Nord. Il s’agit d’une forêt de mangrove et de l’habitat de rares singes nasiques.

Le rapport "Pulping Borneo" identifie les risques liés à l’expansion de la production de cellulose à Bornéo, d’où provient déjà le bois utilisé aujourd’hui dans les grandes usines de pâte à papier de Sumatra. Les besoins énormes prévus pour les nouvelles usines menacent gravement le reste de la forêt tropicale de Bornéo ! 

"Pulping Borneo" contient également des informations précieuses sur l’empire de Sukanto Tanoto Royal Golden Eagle, les liens entre les différentes entreprises, fournisseurs, actionnaires et investisseurs.


Destruction de l’environnement, conflits et manque de transparence systémiques

 

Les cas actuels présentés ci-dessus ne sont ni une nouveauté ni une exception. Les organisations de la société civile ont publié de nombreuses recherches et conclusions sur les pratiques commerciales, la dégradation de l’environnement et l’impact social.

Ni les campagnes menées par des groupes de protection de l’environnement ni les négociations et les promesses d’APRIL / RGE n’ont pas permis d’améliorer la situation, même après que RGE se soit engagé à produire sans déforestation (zero deforestation) en 2015. 

Rapports critiques sur les activités d’APRIL / RGE

La sélection de rapports critiques disponible ci-dessous donne une idée de la manière dont APRIL / RGE et les entreprises qui leur sont associées nuisent à l’environnement et à la population. Grâce à la complexité et à l’opacité de la structure du groupe, APRIL / RGE peut se soustraire à toute obligation de rendre des comptes.

Paradise Papers: Leaked records reveal offshores role in forest destruction : l’enquête montre comment APRIL a utilisé des sociétés-écrans pour obtenir des prêts bancaires d’au moins 3 milliards de dollars, transféré l’argent entre ses filiales, tout en minimisant ses impôts.

APRIL violates its own zero deforestation policies : selon ce rapport de 2018, APRIL ne respecte pas sa propre politique "zéro déforestation".

APRIL conflict plantations : le rapport publié en 2019 propose une cartographie des conflits sociaux et en a identifié au moins 101 graves dans les concessions d’APRIL et de ses fournisseurs.

APRIL Illegal Logging Briefing 2020 montre comment APRIL a détruit des tourbières et des forêts à forte naturalité pendant la pandémie de Covid.

Paradise Papers: Pulp giant faces profit-shifting accusations : APRIL a mal classé des exportations afin de réduire ses impôts (2020).

Sustainable deforestation APRIL-Adindo : rapport de 2020 sur la déforestation par une société affiliée à APRIL.

Environmentalpaper APRIL : page d’information consacrée à APRIL.

Fiches de BankTrack : APRIL  -  Royal Golden Eagle Group  -  Toba Pulp Lestari  -  Phoenix Pulp Mill Tarakan

Des années de négociations entre de grandes organisations environnementales et APRIL n’ont rien changé aux pratiques de l’entreprise. Les investisseurs et les acheteurs ne doivent donc pas faire d’affaires avec APRIL / RGE.


L’empire de Sukanto Tanoto, APRIL et RGE

APRIL fait partie du conglomérat RGE (Royal Golden Eagle), qui appartient à l’un des hommes les plus riches d’Indonésie, Sukanto Tanoto. RGE est actif dans plusieurs secteurs : cellulose et papier, huile de palme, viscose, construction, énergie, immobilier et gestion d’actifs.

Les secteurs "huile de palme" et "énergie" de RGE sont d’importance mondiale, avec des groupes comme Asian Agri, l’un des plus grands producteurs d’huile de palme comprenant de nombreuses plantations et huileries, ou Apical, qui gère des raffineries, la transformation, une usine de biodiesel et l’exportation d’huile de palme. Au Canada, RGE s’est lancé dans l’extraction et la production de gaz avec l’acquisition de Pacific Energy.

Les secteurs "cellulose", "papier" et "viscose" de RGE sont les piliers de l’empire de Sukanto Tanoto. Face à l’augmentation de la consommation mondiale, APRIL / RGE est soit déjà bien implanté soit se développe en Indonésie, en Chine, en Europe et en Amérique latine. Des sociétés directement liées à APRIL sont basées entre autres au Brésil, à Macao, en Chine et à Singapour.

Fleurons du secteur cellulose-papier-viscose de RGE

APRIL (Asia Pacific Resources International Limited) : l’un des plus grands groupes papetiers de la planète, produit du papier, de la cellulose et de la viscose dans plusieurs grands sites industriels. L’usine à papier RAPP, située dans la province de Riau à Sumatra, est l’une des plus grandes au monde.

Asia Symbol : le plus gros producteur mondial de cellulose, de papier et d’emballages à Shandong (Chine).

Bracell : un des plus grands producteurs mondiaux de pâte à papier (Brésil).

Sateri : le plus gros producteur de viscose de Chine

Asia Pacific Rayon : production de viscose à Riau (Indonésie)

Lettre

Aux banques, partenaires commerciaux et investisseurs d’Asia Pacific Resources International Limited (APRIL) et Royal Golden Eagle (RGE)

Madame, Monsieur,

J’exprime ma consternation face à la destruction de la forêt tropicale et aux nombreux conflits avec les populations locales causés par le groupe de papier et de cellulose indonésien APRIL (Asia Pacific Resources International Limited).

Votre entreprise entretient des relations commerciales avec APRIL et/ou sa société mère RGE (Royal Golden Eagle), en tant qu’investisseur ou client.

APRIL / RGE est tristement célèbre depuis des décennies pour son implication dans la déforestation tropicale et ses conflits et fait à nouveau la une des journaux :

> Une entreprise liée à APRIL rase la forêt tropicale à Bornéo (province de Kalimantan occidental), où vit une importante population d’orangs-outans menacés d’extinction. 

> A Sumatra, un chef indigène a été enlevé et emprisonné pour s’être opposé à une autre entreprise liée à APRIL.

> Toujours à Bornéo (province de Kalimantan du Nord), une usine de pâte à papier est en cours de construction dans la mangrove, dans l’habitat des singes nasiques. La taille de l’usine équivaut à une attaque brutale contre les dernières forêts de Bornéo. 

Des organisations indonésiennes de protection de l’environnement demandent aux autorités de mettre un terme aux destructions et aux violences. 

Des groupes internationaux appellent les banques, les investisseurs et les partenaires commerciaux à rompre leurs relations d’affaires avec APRIL / RGE, ses filiales et ses fournisseurs, tant qu’il n’y aura pas d’améliorations significatives sur l’ensemble de sa chaîne de production.

Je vous appelle à :

- faire pression sur APRIL / RGE et les sociétés leur étant affiliées pour qu’elles mettent immédiatement fin à la déforestation,

- participer activement à la résolution des dommages sociaux et environnementaux,

- geler immédiatement les prestations financières versées à APRIL / RGE et aux entreprises leur étant affiliées,

- mettre fin à vos relations d’affaires avec APRIL / RGE !

Je vous demande d’assumer votre responsabilité dans la préservation des forêts tropicales, qui sont indispensables à la biodiversité, au climat et à la vie sur notre planète. Ne contribuez pas à la violence contre les communautés autochtones, qui se sont avérées être les meilleures protectrices des forêts tropicales.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes respectueuses salutations.

Footnotes

criminalisation du doyen indigène Sorbatua Siallagan

Voir l’article sur notre site internet anglophone Rainforest Rescue "Indonesia: Indigenous elder abducted for resisting the paper industry" ainsi que le rapport de l’Environmental Paper Network "Another Indigenous Leader Jailed for Protecting Ancestral Land In Indonesia".

Cette pétition est également disponible en :

58 844 signatures

Aidez-nous à atteindre les 100 000 signatures :

Dernières activités

Inscrivez-vous à notre newsletter

Suivez l’actualité de nos campagnes pour la protection de la forêt tropicale grâce à notre lettre d’information !