Menace sur les tortues vertes en Malaisie

Photo subaquatique d'une tortue marine nageant dans une eau d'un bleu profond et intenseLes tortues vertes, qui existent depuis environ 200 millions d'années, sont en grand danger
83 816 signatures

Fin de l'action : 22 mai 2014

Un des derniers lieux de nidification des tortues vertes est en danger en Malaisie : le gouvernement projette la construction de sites industriels qui, par leur activité, détruiraient la plage Pasir Panjang et les réserves forestières voisines à l'exceptionnelle biodiversité. Protestons auprès du gouvernement malaisien !

Appel

Premier ministre de la Malaisie, Ministre en chef de l'État de Perak

“Pour l'abandon de projets industriels qui par leur activité détruiraient des réserves naturelles à l‘écosystème unique”

Afficher la lettre de pétition

Les Réserves forestières Tanjung Hantu et Segari Melintang font partie des points chauds de biodiversité de l'État de Perak en Malaisie. Étendues sur une zone totale de 2.200 hectares, elles offrent une protection légale aux tortues, macaques, toupayes, pangolins ainsi qu'à de nombreuses autres espèces animales et végétales menacées.

La tortue verte (Chelonia mydas), dont la Malaisie ne compte plus que six lieux de nidifications, est en danger d'extinction. Le nombre des oeufs quel les tortues pondent sur la plage Pasir Panjang a diminué considérablement. La plage et ses alentours est classée comme « zone écologiquement sensible » par le Schéma National d'Aménagement du Territoire. 

Mais une usine à gaz et une aciérie doivent bientôt être construites à proximité de la réserve naturelle protégée sur une surface de plus 260 hectares. Le début des travaux des futurs sites industriels est prévu pour les prochaines semaines. Les routes, aires de stationnement, logements et autres infrastructures nécessaires pour accueillir plus de 1.000 travailleurs porteraient gravement atteinte à l'écosystème exceptionnel de la région.

La nature n'est pas la seule qui serait mise en péril : les habitants perdraient leur moyens de subsistance car une large partie de leur revenu provient de la pêche et du tourisme. En outre, les émissions toxiques des usines causeraient des problèmes de santé et des pluies acides. 

Des groupes locaux de défense des droits de l'homme et de protection de l'environnement comme SAM ou CAP informent et mobilisent la population afin d'empêcher la construction de ces usines. 

Ils ont besoin de soutien et de la pression de la société civile au niveau international. Aidons-les à préserver ces écosystèmes sensibles et uniques !


Contexte


Informations supplémentaires 

• Article du site FZ  Turtle nesting site under threat from development
• Lettre de l'organisation Sahabat Alam Malaysia (SAM)  Approved projects will kill off the turtles
• Article de Multiversiti  Why the need to save our Sea Turtles in Pasir Panjang, Segari!
• Article de Malaysian Reserve  Maegma project expected to reduce M’sia’s reliance on steel
• Schéma National d'Aménagement du Territoire de Malaisie  Spatial Planning System at the National Level (the National Physical Plan)
• Liste rouge de l'UICN  Shorea lumutensis  ;  Shorea glauca

 

Destinataires de la pétition

En plus de signer la pétition, il vous est possible de contacter directement ses destinataires :

M. Najib Razak, Premier ministre de la Fédération de Malaisie
M. Zambry Abdul Kadir, Ministre en chef de l'État de Perak

Ambassade de la Malaisie en France
2bis rue Bénouville
75116 Paris
Tél : 01 45 53 11 85
Fax : 01 47 27 34 60
Email : malparis@kln.gov.my

Lettre

Premier ministre de la Malaisie, Ministre en chef de l'État de Perak

Monsieur le Premier ministre,
Monsieur le Ministre en chef,

La région autour de Segari dans l'État malaisien de Perak abrite plusieurs écosystèmes uniques. Non seulement la plage mais aussi les réserves forestière voisines sont classées au niveaux 1 et 2 des « zones écologiquement sensibles » du Schéma National d'Aménagement du Territoire. Cela signifie qu'aucun projet de développement n'y est autorisé, exceptions faites des projets d'éco-tourisme ou à caractère éducatifs.

Aussi, je suis extrêmement préoccupé(e) par vos plans de faire construire sur ce site exceptionnel une aciérie (Maegma Steel HRC) et une usine à gaz (Liquified Natural Gas, ATI Gastechnologie). Je ne comprends pas la raison vous ayant poussé à négliger vos propres directives.

Avec ces projets, vous mettez en danger de nombreuses espèces animales et végétales. Parmi ces espèces menacées figure la tortue verte dont la plage de Pasir Panjang est à la fois l'habitat et un site de ponte important. Les espèces animales endémiques des réserves forestières voisines (Tanjung Hantu et Segari Melintang) risquent quant à elles de périr. Vous semblez vouloir ignorer le fait que votre pays a une responsabilité envers sa faune et sa flore inscrite à la liste rouge mondiale des espèces menacées.

La forêt tropicale touchée est riche en mangroves et en diptérocarpacées dont deux genres sont recensés dans la liste rouge de l'UICN : Shorea glauca en tant qu'espèce « en danger » et Shorea lumutensis en tant qu'espèce « en danger critique d'extinction ». Le développement industriel sur des territoires à la nature intacte contredit clairement le « Schéma National d'Aménagement du Territoire » ainsi que d'autres réglementations environnementales.

La population locale souffrira elle aussi des conséquences de votre projet : les pêcheurs et les personnes vivant du tourisme perdront une grande partie de leurs revenus et les émissions toxiques de l'aciérie pourraient causer de sérieux problèmes de santé.

La réalisation de ces travaux nuirait à l'image de la Malaisie dans le monde. Je vous demande en conséquence de bien vouloir réviser votre décision de réaliser ces sites industriels en ces lieux.

Je vous prie de croire, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le Ministre en chef, en l'assurance de ma considération et de ma vigilance citoyenne.