Stop au massacre du paresseux nain !

Un paresseux mange une feuille Paisible, lent et inoffensif : le paresseux est une proie facile (© Christian Mehlführer (CC BY 2.5))
148 930 signatures

Fin de l'action : 21 mars 2018

Difficile d’imaginer animal plus inoffensif que le paresseux nain, un mammifère endémique d’une petite île des Caraïbes. Impuissant face à la prédation humaine à cause de sa taille et de sa lenteur, il est en danger critique d’extinction. Exhortons les autorités du Panama à agir au plus vite pour sa survie !

Lettre

À Mme Mirei Endara, directrice de l’Autorité nationale de l’environnement du Panama

Le nain paresseux aura bientôt disparu si rien n’est fait. L’Autorité nationale de l’environnement du Panama doit agir de toute urgence !

Afficher la lettre de pétition

Le paresseux nain (Bradypus pygmaeus) est un petit mammifère endémique de l’île Escudo de Veraguas au Panama. Depuis sa découverte en 2001 et l’année 2012, sa population a chuté de 500 à 70 individus. Aujourd’hui, le paresseux nain est en danger critique d’extinction.

La disparition rapide des paresseux nains est due à la destruction de leur habitat naturel mais aussi aux pêcheurs venant de la terre ferme qui les chassent pour les manger. La capture des paresseux nains est malheureusement très aisée étant donnée leur taille (la moitié d’un chat) et leur lenteur. Si les pêcheurs continuent à ce rythme, les paresseux nains auront totalement disparu d’ici seulement deux ou trois saisons de pêche.

Au cours des dernières années, des acteurs locaux et internationaux ont mis en place plusieurs initiatives pour mettre fin à la chasse du paresseux nain. Les représentants du peuple autochtone Ngöbe-Buglé, dont l’île fait partie du territoire, ont même collaboré avec des organisations de protection de la nature afin d’alerter la population sur l’importance de la préservation de l’espèce.

Malgré les bonnes volontés et les dons ayant financés la présence de bateaux de patrouilles et de gardes forestiers, les paresseux sont toujours victimes des chasseurs. Il semble manquer à ces initiatives une coordination. Ce rôle crucial pourrait être assumé par Mirei Endara, la Directrice générale de l’Autorité nationale de l’environnement (ANAM) du Panama.

Nous ne pouvons pas voir disparaitre ces merveilleuses créatures sans rien faire. Exhortons Mme Endara à agir au plus vite pour la survie du paresseux nain !

Contexte

 

Informations supplémentaires

En français
• Article de Radio Canada  Paresseux nain
• Site des dictionnaires Larousse  Article général sur les paresseux

En anglais
• Fiche de l’IUCN  Pygmy sloth
• Fiche de la liste rouge de l’IUCN  Bradypus pygmaeus
• Article de Scientific American  Pygmy Sloths Could Gain Much-Needed Endangered Species Protection
• Article de Scientific American  Survey of Critically Endangered Pygmy Sloths Finds Just 79 Animals Remain
• Étude de l’Animal Welfare Institute  Emergency petition to list the pygmy three-toed sloth as endangered under the endangered species act




Vidéo : Baby Pygmy Sloth Clings to Mom

Une femelle de paresseux nain avec son petit accroché à son ventre



Destinataire de la pétition

En plus de signer la pétition, il vous est possible de contacter directement sa destinataire :

Mme Mirei Endara, Directrice de l’Autorité nationale de l’environnement de la République du Panama (ANAM)

Ambassade du Panama en France
145, avenue de Suffren
75015 Paris
Tél : +33 (0)1 45 66 42 44
Courriel : panaconsulparis@orange.fr



Lettre

À Mme Mirei Endara, directrice de l’Autorité nationale de l’environnement du Panama

Madame la directrice,

Je souhaite vous faire part de ma vive préoccupation concernant la disparition rapide des paresseux nains sur l’île Escudo de Veraguas. Au large des côtes du Panama, cette île est le seul habitat connu de l’inoffensif petit mammifère.

En tant que citoyen(ne) du monde et ami(e) des animaux, j’exhorte l’Autorité nationale de l’environnement du Panama (ANAM) à agir pour empêcher l’extinction de l’espèce Bradypus pygmaeus. L’ANAM pourrait jouer un rôle crucial dans la conservation des paresseux nains en empêchant leur chasse par les pêcheurs locaux.

Sur place, acteurs locaux et internationaux ont besoin de votre concours pour mettre en œuvre le programmeur prometteur de gardes forestiers. À mon avis, l’expérience et les revendications des communautés autochtones Ngöbe-Buglé sur le territoire de Escudo de Veraguas sont à considérer avec la plus grande attention.

Madame la Directrice, je vous prie d’agir de toute urgence pour empêcher la disparition du paresseux nain !

Je vous prie d'agréer, Madame la directrice, l'expression de mes respectueuses salutations.