Remise de la pétition contre le bois-énergie

Diederik Samsom de la Commission européenne, à l’écran, avec les défenseurs de l’environnement Remise à distance de la pétition à Diederik Samsom de la Commission européenne (© Daniel Djamo) Des défenseurs de l’environnement déploient une banderole devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles : « UE : protégez les forêts ! Ne les brûlez pas pour la production d’énergie » En parallèle de la remise de la pétition, les défenseurs de l’environnement ont déployé une banderole devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles. (© Daniel Djamo)

23 juin 2021

Les organisations We Move Europe, National Resources Defense Council (NRDC) et Sauvons la forêt (Rettet den Regenwald e.V.) ont remis une pétition commune à la Commission européenne le 15 juin. Nous, défenseurs de l’environnement et du climat, demandons la protection des forêts et l’arrêt de la combustion massive de bois pour la production d’énergie.

Au total, 220 000 personnes et 126 organisations ont soutenu la pétition commune. Les signatures, dont 83 000 collectées par Sauvons la forêt, ont été remises lors d’une réunion avec Diederik Samsom, le chef de cabinet du vice-président de l’UE, Frans Timmermans, à Bruxelles.

La combustion du bois n’est pas neutre en CO2 et ne devrait ni être prise en compte dans les objectifs de la directive européenne sur les énergies renouvelables (RED), actuellement en cours de révision, ni subventionnée, demandent les organisations de protection de l’environnement et du climat.

Au cours de l’action, des militants ont déployé une banderole devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles : « UE : protégez les forêts ! Ne les brûlez pas pour la production d’énergie ». La revendication est adressée à M. Frans Timmermans, à la fois Premier vice-président exécutif de la Commission européenne et Commissaire européen à l’Action pour le climat, le responsable du "green deal" de l’UE, ce "Pacte vert" visant à créer une économie moderne, respectueuse des ressources et compétitive.

 

L’UE doit protéger les forêts au lieu de les brûler dans des centrales électriques !

La politique climatique mal conçue de l’UE et de ses pays membres entraîne un pillage et une dégradation croissants des forêts de la planète. La moitié des récoltes de bois dans l’UE, soit quelque 500 millions de m³, est déjà utilisée pour la production d’énergie.

Se procurer les quantités de bois nécessaires à cette politique provoque déjà la coupe à blanc de forêts entières en Europe, en Amérique du Nord et en Sibérie. Les lourds engins forestiers et de transports endommagent les sols ainsi que les eaux de surface et souterraines.

Les forêts absorbent d’énormes quantités de CO2 de l’atmosphère et stockent le carbone dans la biomasse et les sols à long terme. Le processus de leur conversion en plantations industrielles stériles entraîne également la destruction complète de leur biodiversité.

Les arbres sont broyés puis pressés en granulés de bois dans des usines. Ces pellets ne servent pas seulement à alimenter les poêles à usage domestique, mais aussi de plus en plus des centrales électriques au charbon qui ont été converties à la biomasse.

La bioénergie représente environ deux tiers des énergies renouvelables dans l’UE, essentiellement du bois. Des centaines de millions d’arbres partent ainsi en fumée dans les centrales thermiques afin de produire de l’électricité soi-disant verte et de la chaleur soi-disant verte propre…

Informations supplémentaires