À Penyang, une victoire judiciaire qui fait du bien

Un jeune Indonésien marche avec une brouette remplie de fruits de palmier à huile La production d’huile de palme est synonyme d’accaparement des terres, de déforestation et de conflits sociaux en Indonésie (© Save Our Borneo) Journalistes et habitants du village de Penyang à Bornéo (Indonésie) Les habitants du village de Penyang font preuve de courage et de détermination dans leur lutte contre l’industrie de l’huile de palme à Bornéo (© Save Our Borneo)

21 févr. 2022

Un habitant du petit village de Penyang, à Bornéo, a obtenu des tribunaux la restitution des terres que l’entreprise HMBP lui avait spoliées. Bravo à Monsieur Hiden qui nous montre que oui, il est possible pour un simple citoyen de gagner en justice contre une puissante société d’huile de palme.

« A Bornéo, les cas d’accaparement des terres et de conflits fonciers sont innombrables. Les défenseurs de la forêt sont souvent attaqués devant les tribunaux. Ceux qui ont le courage de se défendre, comme Monsieur Hiden du village de Penyang, sont rares », explique Safrudin, le directeur de notre organisation partenaire Save Our Borneo (SOB).

Monsieur Hiden, un habitant du petit village de Penyang dans le Kalimantan central à Bornéo en Indonésie, a gagné son procès contre la société d’huile de palme PT Masawit Bangun Persada (HMBP). 

En 2005, malgré l’opposition des villageois et l’interdiction explicite des autorités, HMBP avait agrandi une plantation en occupant 2000 hectares de forêts et de zones agricoles de Penyang. Cette date marque le début du conflit foncier. HMBP a défriché la forêt et planté des palmiers à huile. Les habitants de Penyang se sont adressés à plusieurs reprises aux autorités, ont manifesté et ont saisi la justice. Mais en vain.

Pire encore, les contestataires ont été criminalisés. Ils ont reçu des menaces et certains ont même été emprisonnés. En février 2020, trois habitants de Penyang, Dilik, Hermanus et James Watt, ont été incarcérés, accusés du vol de noix de palme. Cette affaire s’est terminés de manière tragique avec le décès en détention d’Hermanus et la condamnation des deux autres.

Le 16 février 2022, un tribunal a enfin rendu un verdict en faveur du village, tout du moins de M. Hiden. Le jugement considère l’accaparement des terres illégal et ordonne l’évacuation des 15 hectares de M. Hiden occupés par la société.

SOB soutient le village de Penyang depuis des années dans sa lutte pour faire valoir ses droits fonciers. Selon Safrudin, ce n’est qu’un des nombreux conflits de cette nature existant à Bornéo : « Il existe beaucoup de cas similaires d’accaparement des terres et de criminalisation des opposants à l’huile de palme à Bornéo. (…) Ce jugement est une première petite victoire pour Penyang et un cas dont la justice peut s’inspirer. »