Indonésie : explosion dans une fonderie de nickel à Noël

Veillée avec bougies Solidarité avec les victimes de l’explosion dans le parc industriel de Morowali / IMIP (© Jatam Sulteng) Vue aérienne du parc industriel de Morowali IMIP (Indonesia Morowali Industrial Park) au Sulawesi central en Indonésie L’accident s’est produit dans le parc industriel de Morowali, aux Célèbes (© Alliansi Sulawesi)

27 déc. 2023

Une explosion dans une usine de traitement de nickel aux Célèbes a fait vingt morts et des dizaines de blessés. Ce n’est pas le seul accident dans l’industrie en plein essor du nickel. Le 28 décembre, un incendie s’est déclaré dans une autre usine.

Le nickel fait des victimes

Le matin du 24 décembre 2023, une explosion dans une usine de traitement de nickel en Indonésie a tué dix-huit ouvriers et deux autres sont morts dans les jours qui ont suivi. Au moins 38 personnes ont été blessées, dont certaines très gravement. L’accident survenu dans le parc industriel indonésien de Morowali (IMIP) s’est produit lors de travaux de réparation d’un haut-fourneau. Un incendie s’est déclaré lorsque plusieurs réservoirs d’oxygène ont explosé.

« Ce n’est pas un cas isolé », expique Moh Taufik, coordinateur de notre organisation partenaire JATAM Sulteng, un réseau contre l’exploitation minière au Sulawesi central. « Les accidents dans les usines de nickel sont fréquents. »

Selon l’organisation Trend Asia, au moins 53 personnes sont mortes dans des accidents du travail dans le parc industriel indonésien de Morowali (IMIP) entre 2015 et 2022. Il est également probable que les exploitants dissimulent des informations et que le nombre de cas non déclarés soit élevé.

« Les travailleurs ont peur de signaler les accidents par peur de représailles », explique Moh Taufik.

Une croissance économique au détriment de la population et de la nature

Le développement de l’industrie de transformation du nickel dans le pays est l’un des moteurs de la politique économique du président Joko Widodo. L’Indonésie veut devenir le premier producteur de produits contenant du nickel pour les batteries automobiles. Depuis l’interdiction d’exporter des minerais de nickel non traités en 2020, de nouvelles mines et d’immenses zones industrielles spéciales ont rapidement été créées aux Célèbes (Sulawesi), dans les Moluques et même en Papouasie occidentale.

La première fonderie de nickel a été construite dès 2017 dans le district de Morowali, sur l’île de Sulawesi (Célèbes). L’Indonésie compte aujourd’hui dix-neuf fonderies de nickel en activité, ainsi que des usines de fabrication de ferronickel et de nickel pour batteries. La plupart des sites de production sont aux mains des Chinois, notamment dans la zone industrielle IMIP. est le centre de l’industrie du nickel.

Le boom du nickel a pour conséquences la destruction à grande échelle de l’environnement et des moyens de subsistance de la population locale, la déforestation, la pollution des champs et des cours d’eau.

« Les déblais et les scories des centrales électriques de l’IMIP se déversent dans la mer 24 heures sur 24, sept jours sur sept, et ont depuis longtemps détruit les zones de pêche de Fatufia, une localité proche de l’IMIP à Morowali. La pêche n’est plus possible. Les agriculteurs ne peuvent plus cultiver de riz non plus. Les plants meurent à cause des eaux usées jaunes qui se répandent dans les champs », rapporte Moh Taufik.

Indonesia Morowali Industrial Park (IMIP)

Les conditions de travail dans les zones industrielles sont intolérables, explique Moh Taufik. « Il s’agit notamment du manque de sécurité sur le lieu de travail, des restrictions à la pratique religieuse, de la main-d’œuvre illégale en provenance de Chine, de l’inégalité de traitement et de salaire entre les employés chinois et indonésiens, de la nourriture impropre à la consommation. »

Gunbuster Nickel Industry (GNI)

Un an plus tôt, juste avant Noël 2022, un incendie s’était déclaré dans la fonderie de PT Gunbuster Nickel Industry (GNI) dans le kabupaten de Morowali du Nord, faisant deux morts. GNI avait rejeté la responsabilité sur les victimes, provoquant une grève violente en janvier 2023, au cours de laquelle trois autres personnes ont perdu la vie.

« Les résultats de l’enquête de police n’ont toujours pas été rendus publics. Des centaines d’agents de sécurité ont ensuite été déployées, mais uniquement pour assurer la poursuite de la production de nickel. Nous avons demandé l’interruption de la production pour une enquête approfondie, mais notre appel est resté lettre morte », ajoute Moh Taufik.

Un incendie s’est également déclaré dans la fonderie de Gunbuster Nickel Industry le 28 décembre 2023, soit seulement quatre jours après l’accident survenu à l’IMIP. Il n’y a pas eu de victimes selon l’entreprise et la police. D’après nos partenaires sur place et des médias comme bloombergtechnoz.com (en indonésien), l’incendie de fin 2023 est le cinquième accident survenu dans la fonderie en un an. 

Les élections de 2024 présagent de futures destructions

Notre partenaire JATAM fait des prédictions très sombres pour l’avenir. Des élections auront lieu en Indonésie en 2024 et tous les candidats misent uniquement sur la croissance économique. Trois paires de candidats se présentent aux postes de président et de vice-président, et tous trois ont pour objectif déclaré d’atteindre une forte croissance économique grâce aux filières nationales. Ce qui semble logique d’un point de vue économique a malheureusement des inconvénients : ce type de croissance économique repose uniquement sur l’exploitation des ressources, avec des conséquences considérables et à long terme sur l’environnement et les populations humaines. Il est difficile de savoir quelle part des bénéfices restera en Indonésie, car la plupart des entreprises sont aux mains d’intérêts étrangers.

La paire de candidats Prabowo Subianto et Gibran Rakabuming promet ainsi d’engager le pays dans la transformation de la bauxite, du cuivre, de l’étain et des produits de la pêche. Ce duo a de bonnes chances de l’emporter, ce qui inquiète beaucoup les personnes engagées dans la défense de l’environnement. Prabowo Subianto est entré dans les livres d’histoire en tant qu’ancien général, richissime homme d’affaires, ex-gendre du dictateur Suharto et responsable d’enlèvements d’opposants qui n’ont toujours pas été élucidés. Gibran Rakabuming, âgé de 36 ans seulement, est le fils de l’actuel président.

Les deux autres duos de candidats, Pranowo-Mahfud et Anies-Muhaimin, ont des projets similaires et misent sur la transformation des produits issus de l’exploitation minière, des plantations, de l’agriculture et de la pêche, en particulier l’extension des zones industrielles dédiées au cacao, au nickel et aux denrées alimentaires. Les trois duos parlent exclusivement de croissance et de maximisation des profits, mais pas des dommages environnementaux, de la perte des moyens de subsistance des populations, de la précarité de l’emploi et des pertes de vies humaines.

Revendications de JATAM au président Joko Widodo et à la police

  1. L’examen immédiat de l’attitude de l’IMIP envers les travailleurs, les populations locales et l’environnement.
  2. Des poursuites judiciaires pour les infractions commises par l’IMIP dans les domaines du travail, de l’environnement et des relations avec les populations affectées.
  3. Des réparations pour les dommages environnementaux et sociaux causés par l’IMIP.

Source : communiqués et Press Rilis Jaringan Advokasi Tambang du 24 décembre 2023


  1. zones industrielles spéciales

    L’hebdomadaire Tempo a recensé le nombre d’accidents industriels dans les zones industrielles spéciales du nickel. Aux Célèbes, il s’agit de PT Gunbuster Nickel Industry (10), Indonesia Morowali Industrial Park (25), PT Virtue Dragon Nickel Industry (9), PT Huadi Alloy Nickel Indonesia (6). Dans les Moluques : PT Weda Bay Industrial Park (9)

    Carte interactive des accidents industriels dans les fonderies de nickel : https://public.flourish.studio/visualisation/16263985/ 

Cette page est également disponible en :

Inscrivez-vous à notre newsletter

Suivez l’actualité de nos campagnes pour la protection de la forêt tropicale grâce à notre lettre d’information !