Revendications de la délégation indonésienne

14 déc. 2011

Par sa demande toujours croissante en huile de palme Unilever contribue à la déforestation en Indonésie. Les forêts pluviales y sont défrichées pour des plantations de palmiers à huile, amenant de nombreux conflits avec les populations autochtones. Par conséquent, Unilever doit assumer sa responsabilité dans la résolution de ceux-ci.

L'association Sauvons la forêt est solidaire et soutient l'initiative d'occupation du siège du groupe Unilever à Hambourg par une délégation indonésienne. Ci-suit leur lettre de revendications aux dirigeants du groupe.

De:
Save our Borneo: Nordin et Safrudin, Palangkaraya, Kalimantan central
Perkumpulan Hijau: Feri Irawan, Jambi, Sumatra
Muhammad Rusdi, maire de Karang Mendapo, Jambi, Sumatra
Bidin et Ida, autochtones du peuple de Suku Anak Dalam, Jambi, Sumatra
Zainal Abidin, avocat, Jambi, Sumatra


Nos revendications à Unilever

Unilever, par sa demande toujours croissante en huile de palme, contribue à la déforestation en Indonésie. Les forêts pluviales y sont défrichées pour faire place aux plantations de palmiers à huile, entrainant de nombreux conflits avec les populations autochtones. En conséquence, Unilever doit assumer sa responsabilité dans la résolution de ceux-ci.

Nous vous exhortons à:

1. ne plus acheter d'huile de palme cultivée illégalement dans des plantations établies sur des zones dont les forêts tropicales furent défrichées de façon illicite. Les producteurs d'huile de palme volent les terres, détruisent la nature et les moyens de subsistance de ses habitants légitimes.

2. ne plus communiquer de mensonges relatifs à une huile de palme produite de manière durable. Il n'existe pas d'huile de palme durable.

3. présenter des excuses à vos clients qui depuis des années sont induits en erreurs car vous leur faites croire qu'Unilever utilise de l'huile de palme durable.

4. vous assurer que tous les conflits territoriaux trouvent une issue, que les victimes de l'huile de palme puissent faire valoir leurs droits.

5. faire reboiser les zones où les forêts ont été détruites et rendre ses moyens de subsistance à la population indonésienne.

Commencez par la famille de Bidin et Ida, venue de Sungai Buayan. Veuillez par écrit les reconnaitre comme représentants de Suku Anak Dalam et vous engager à reboiser leur forêt et reconstruire les habitations sur leurs terres. En d'autres termes, veuillez vous assurer du respect de leurs droits.


Hambourg, le 14 décembre 2011