Soirée thématique sur ARTE : Spéculations sur le climat

Notre partenaire Nordin de l'organisation Save our Borneo pose devant un tas de troncs d'arbres tropicaux Présent dans le premier documentaire : notre partenaire Nordin

15 mai 2013

Nos décideurs disent vouloir sauver le climat grâce aux « énergies vertes ». Deux documentaires sur les modes de production d'énergie soi-disants respectueux de l'environnement dévoilent ce qui se cache derrière les promesses des politiques et de l'industrie : du vent (chaud) et des milliards d'euros de subventions pour les entreprises.

La lutte contre le réchauffement climatique est un des thèmes récurrents inscrits à l'agenda politique. Les responsables politiques promettent depuis de longues années de réduire les émissions de CO2 pour arriver à cette fin. Ils se réunissent régulièrement aux quatre coins du monde lors de sommets sur le climat usant à outrance de termes comme « durable », « énergies alternatives » ou  « climatiquement neutre ». À notre époque, il existe pour toute chose un label, une certification, un « emballage vert ». Mais cet emballage se révèle malheureusement trompeur pour de nombreuses énergies prétendues propres. Le marché d'échange du carbone, autre moyen présenté comme solution miracle au réchauffement climatique, est certes prisé dans les places financières mais ne remplit pas son objectif premier et lieu d'être de réduction des émissions mondiales de CO2. Bien au contraire, ces dernières ont augmenté de 40% depuis 1990.



Vous pouvez voir les deux documentaires de 52 minutes diffusés pour la première fois sur ARTE le mardi 14 mai 2013 :

« La fausse promesse d'une énergie propre » de Steffen Weber et Reinhard Hornung sur les énergies prétendues propres comme les biocarburants ou la biomasse et leurs conséquences pour l'homme et l'environnement.





« De l'argent propre avec de l'air pollué » de Inge Altemeier sur le marché des émissions de carbone et son impact réel sur le réchauffement climatique