La Chine interdit l’importation d’ivoire ouvragé pendant un an

Spectacle macabre avec le cadavre d’un éléphanteau gisant au sol. Une flaque de sang est visible sous sa tête d’où les défenses ont été arrachées. Le marché chinois de l’ivoire exacerbe le braconnage des éléphant d’Afrique (© Flickr/Nuria Ortega/African Parks Network - CC BY-NC-ND 2.0)

26 févr. 2015

La Chine a décidé d’interdire les importations d'ivoire sculpté pendant une période de douze mois. Avec effet immédiat. Cette interdiction a tout d’un simple effet d’annonce puisque, outre sa limite dans le temps, celle-ci concernera uniquement la Chine continentale et non Hong Kong, qui est pourtant la principale porte d’entrée pour l’ivoire illégal.

Il est peu probable que la nouvelle politique de la Chine ait un impact significatif sur le braconnage en Afrique étant donné l’existence de l’échappatoire constituée par Hong Kong. Par ailleurs, l’interdiction d’importer n’empêchera en rien la vente et la transformation de l’ivoire à l’intérieur des frontières chinoises.

Cette décision, même limitée dans le temps, remplit toutefois d’optimisme certains militants chinois qui y voient une première étape vers une interdiction complète du commerce de l'ivoire. Pour rappel, 90% de l’ivoire vendu en Chine continentale provient de sources illégales.



Informations supplémentaires

• Article de France Info  L’importation d’ivoire sculpté interdit en Chine
• Article de 24matins.fr  Chine : critiqué, le pays interdit l'importation d'ivoire sculpté
• Reportage de RFI  Pas de crise pour le commerce de l'ivoire en Chine
• Article de Wildlife News  China bans ivory imports – what will happen next month?