Marche pour la santé publique et l'environnement

Appel à manifestation le dimanche 5 février 2017 à Gardanne

20 janv. 2017

Le dimanche 5 février 2017, les opposants à la centrale biomasse d’E.On se rassembleront à Gardanne pour dénoncer le pillage des forêts, l’augmentation de la pollution et les dangers pour la santé publique, l’aberration énergétique et la dilapidation d’argent public provoqués par le projet.

La déforestation massive et la destruction de notre patrimoine forestier régional et national par un approvisionnement sur un rayon de 400 km. 850 000 tonnes de bois par an soit 2500 tonnes de bois brulés/jour pour un rendement de 37 % (source Uniper). Le pillage des forêts d'Afrique et d'Amérique latine et du nord. Qui oserait dire ou écrire que raser nos poumons verts est sans importance pour la vie ? On a invité un ogre à sa table et on se demande aujourd'hui comment le nourrir ?

On a invité un ogre à sa table. Et maintenant on ne sait pas comment le nourrir !

Une pollution en forte hausse impliquant un danger accrue pour la santé publique. Contrairement aux idées reçues, brûler de la biomasse pollue gravement : oxyde d’azote, monoxyde de carbone, dioxyde de soufre et CO2, sont rejetées en grande quantité dans l’air, ainsi que de particules fines « PM10 » et « PM 2,5 » dont l'Office mondial de la santé (OMS) reconnaît l’implication dans les maladies respiratoires, cardio-vasculaires, dérèglement endocriniens.

Un gaspillage et une aberration énergétiques : taux de rendement médiocre avec 7 arbres brûlés pour chauffer l'atmosphère. Pas de cogénération ou tri génération qui permet la coproduction d'électricité et de chaleur urbaine. Une belle contribution au réchauffement climatique ! Un projet faussement écologique contraire à la Cop 21 t à la Cop 22.

Une dilapidation de l'argent public. Ce faible taux de rendement, largement en dessous des 60% réglementaire, ne permettant pas l’attribution de subventions publiques, il a fallu une dérogation pour qu’E.On soit éligible la Contribution du service public de l’électricité (CSPE). 70 millions d'euros versés par an pendant 20 ans soit 1,4milliards... exonéré de taxes ! C’est donc le consommateur qui finance cette centrale en payant plus cher l’électricité sur sa facture.

Dimanche 5 février à Gardanne (13)
Rassemblement 10H30 sur l'esplanade de la mairie
Marche à 11H30 jusqu'à la centrale E.On / Uniper

Arrêtons le dumping social, le pseudo marketing vert et le chantage à l'emploi orchestré par le lobbying des multinationales. Interpellons la Commission européenne ! Exigeons le développement de véritable alternatives basée sur la trigénération et les vraies énergies renouvelables.

Acceptons-nous de participer au financement d'une centrale énergétivore et au gouffre financier que nous n'avons pas choisie ?

Les 34 signataires : ALNP Meyreuil (Association de lutte contre les nuisances et la pollution , Amis de la Terre 13, Appel de la forêt, Protection de la nature, APSAT Tholonet / Vallée de l'Arc, ATTAC Alès Cévennes, ATTAC Aix, CEPG, Cèze et Ganière, CGT Forêt des BdR, CIQ Les Clapiers Gardanne, Collectif anti gaz de schiste, Collectif Climat du Pays d'Aix, Collectif le Vigan Cévennes, Collectif Littoral Marseille, Collectif Vigilance Gaz Gardanne, Comité Santé Littoral Sud, FERN Ong européenne basée à Bruxelles, FNE 13, Forum civique européen, Frapna Ardèche, Greenpeace Marseille, LPO Paca, Objectif transition, Oikos kai bios, Réseau pour les alternatives forestières, SNUPFEN (syndicat national des personnel forêt et espace naturels), Société alpine de protection de la nature, SOS Forêt Cévennes, SOS Forêt du Sud, SOS Forêt Piémont Cévennes, Soupes et Bobines, Union Calanques du Littoral, Sauvons la forêt.