Le Pérou crée un grand Parc national en Amazonie

Forêt tropicale en Amazonie

20 janv. 2018

Communautés indigènes et des défenseurs de la nature célèbrent un succès majeur au Pérou. Le gouvernement du pays sud-américain a décidé la création du Parc national de Yaguas, une aire protégée de 868.927 hectares en pleine forêt amazonienne.

Le parc national de Yaguas protège également les moyens de subsistance et les droits des communautés indigènes qui se sont battues pendant 30 ans pour la mise sous protection de la forêt tropicale. Grâce à leur mode de vie respectueux de l’environnement, les 29 villages autochtones ont su jusqu’ici préserver les ressources naturelles de la région. Des ressources qu’ils ont dû protéger des envahisseurs.

Parmi eux figurent des orpailleurs illégaux qui extraient de la poussière d’or dans les sédiments des fleuves de la forêt vierge en utilisant des barges, des pompes et du mercure. Ces activités ont déjà été constatées à plusieurs reprises sur le fleuve des Yaguas. D’immenses zones fluviales ont été totalement détruites par l’orpaillage, contaminées par le mercure, un métal lourd hautement toxique. De grandes parties de la forêt tropicale péruvienne sont également menacées par des entreprises de bois tropical ainsi que par des plantations de palmiers à huile et de cacaoyers.

La zone de forêt tropicale située au nord de Loreto dans la forêt vierge amazonienne possède une très grande biodiversité, qui bénéficie désormais d’une protection particulière. Jusqu’à 3 500 espèces végétales, 110 espèces d’amphibiens, 100 espèces de reptiles, 500 espèces d’oiseaux et 160 espèces de mammifères y ont déjà été dénombrées. Des biologistes ont également recensé 550 espèces de poissons différentes dans le système fluvial, qui abrite également des vaches marines, des dauphins d’eau douce et des loutres géantes.

 


Sources et informations supplémentaires