100.000 orangs-outans de moins en 16 ans à Bornéo

Orang-outan agonisant avec le texte "Alerte de scientifiques : 100 000 tués" Les plantations sont synonymes de mort pour les orangs-outans (© Collage RdR)

20 févr. 2018

La population d'orangs-outans baisse à un rythme catastrophique à Bornéo, avec une chute de 100.000 individus au cours des 16 dernières années. La cause principale de ce désastre est la déforestation tropicale pour l'établissement de plantations d'huile de palme.

Depuis 1999, des chercheurs recensent les nids que les orang-outans se construisent le soir au sommet des arbres. Le résultat de leur étude vient de paraitre dans la revue scientifique Current Biology et il est alarmant.

Le nombre d'animaux a diminué de plus de moitié entre 1999 et 2015. Et la population perdra 45.300 animaux supplémentaires d'ici à 2050 si la tendance se poursuit…

64 groupes d'orangs-outans vivent à Bornéo. Cependant, seulement 38 d'entre eux possèdent une population stable, c'est-à-dire comptant au moins 100 animaux.

La cause de cette tragédie est la déforestation tropicale pour les plantations d'huile de palme. En l'espace d'une décennie, 7 millions d'hectares de forêt ont été détruits à Bornéo et à Sumatra, l'autre île où vivent les orangs-outans.

 

Sources et informations supplémentaires