Disparition des abeilles : l’EFSA confirme le danger des néonicotinoïdes

Une abeille en train de butiner une fleur Les néonicotinoïdes menacent non seulement les abeilles domestiques mais aussi les abeilles sauvages et les bourdons (© Beez-ness / Flickr - CC BY-NC 2.0)

13 mars 2018

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) vient de publier une nouvelle évaluation des pesticides néonicotinoïdes. Elle confirme les risques de ces dangereux insecticides pour les abeilles et l’étend même aux abeilles sauvages et aux bourdons. L’UE pourrait enfin décider l’interdiction des néonicotinoïdes le 22 mars.

« La plupart des utilisations des pesticides néonicotinoïdes posent un risque pour les abeilles sauvages et pour les abeilles domestiques » selon une nouvelle évaluation publiée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) le 28 février 2018.

Ce faisant, l'EFSA confirme ses anciennes évaluation et étend même les risques posés par l'utilisation des trois néonicotinoïdes – la clothianidine, l'imidaclopride et le thiaméthoxame – aux abeilles sauvages et aux bourdons.

L'EFSA a passé en revue plus de 1 500 études avant de débuter ses travaux d’évaluation des trois insecticides disponibles sur le marché et fabriqués par des sociétés telles que Bayer et Syngenta et vendus dans le monde entier.

L'Autorité avertit que les restrictions décidées par l'UE en 2013 sur l'utilisation des puissants neurotoxiques sont insuffisantes pour protéger les abeilles et les bourdons.

En 2017, la Commission européenne a publié des propositions de réglementation / régulation pour chacune des trois substances (voir ci-dessous). Le projet est de limiter la pulvérisation de ces insecticides hautement toxiques aux serres fermées à l'intérieur de l'UE et donc d'interdire d'interdire toute utilisation extérieure.

Après un vote maintes fois reporté, le comité technique des États membres doit se prononcer le 22 mars 2018 sur les propositions de la Commission européenne et les résultats de l'évaluation de l'EFSA. Onze États membres se sont déjà exprimé en faveur des propositions, six contre et onze restent indécis.

Les néonicotinoïdes sont dangereux pour les fleurs, qui sont butinées par les abeilles, mais aussi pour les autres plantes comme le blé et pour les semences. Sols, poussières balayées par le vent, pollens et gouttelettes d'eau contaminés par des néonicotinoïdes présentent également de grands risques pour les animaux.

Le temps est venu pour l'UE de retirer de la circulation les hautement toxiques néonicotinoïdes.

 

Sources et informations supplémentaires