La forêt guyanaise vous remercie

Demo Collectif Or de question Guyane

5 avr. 2018

Le collectif citoyen Or de Question a besoin de vous pour financer ses campagnes d'actions contre la méga-mine industrielle en Guyane (impression d'affiches et tee-shirts, déplacements, locations de matériels, etc). Les dons sont ses seules ressources. Merci d'avance à celles et ceux qui pourront les aider !

Cher.e cyber-défenseur.se de la forêt tropicale de Guyane Française.

Comme vous le savez, la Guyane française qui héberge plus de 50 % de la biodiversité de nos territoires nationaux et près de 80 % de celle de l'Hexagone, résiste, depuis deux ans, à la volonté de l'Etat et d'un consortium russo-canadien, d'implanter la plus grosse mine d'or à ciel ouvert, de l'histoire de France.

Si ce projet se réalise, il viendra détruire irrémédiablement une partie de la seule forêt tropicale humide et primaire d'Europe qui verra s'installer le plus démentiel projet de méga-industrie minière aurifère.

VOS DONS SONT NOS SEULES RESSOURCES !

Le débat public sur le projet de la compagnie Montagne d'or a démarré cette semaine.

Nous nous sommes mobilisés sur le terrain, mais ces actions ont un coût !

A quoi vont servir vos dons ?

Vos dons serviront directement à financer nos campagnes d'action, l'impression des tracts et des banderoles, la location de matériel et la prise en charge des frais de déplacement des équipes et des experts de l'étranger qui viennent nous soutenir et ainsi nous permettre de nous mobiliser à 200% contre ce projet !

FAIRE UN DON

Quelques chiffres :
A terme, après seulement dix ans d'activité, il restera sur le site une fosse de 2,5 km de long, 500 m de large, 400 m de profondeur et près de 400 millions de tonnes de résidus miniers répandus aux alentours et en partie retenus derrière une digue de 57 mètres de haut.
Ce projet représente environ 10 tonnes d'explosifs et de cyanure PAR JOUR ! 140 millions de litres de carburant devraient être consommés sur la durée du projet… Tout cela dans l'objectif d'extraire au mieux 1,8 grammes d'or dans chaque tonne de roche, arrachée au sous-sol de la Guyane ! A l'issue de près de 600 millions d'investissement publics, directs, indirects ou induits, 98% des bénéfices iront probablement dans d'opaques paradis fiscaux, contre seulement 2% de retombées locales sous la forme de taxe minière.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS POUR AGIR !

En juillet et août dernier, vous aviez été nombreux à répondre à l'appel à mobilisation du Collectif « Or de Question » et ses soutiens nationaux, France Libertés, Nature Rights, ISF SystExt, Ligue des Droits de l'Homme, Sauvons la Forêt et Planète Amazone.

Vous aviez été 7.613 à contribuer en envoyant votre avis au commissaire enquêteur pour empêcher la compagnie Montagne d'or de mettre « un pied dans la porte » de l'Amazonie française.

Cette participation record n'aura pas suffi à infléchir la décision du Préfet, qui a octroyé, malgré tout, le 13 décembre dernier, un permis d'exploitation à la société minière.

Pour nous, il s'agit d'un passage en force inacceptable. C'est pourquoi, fort de vos contributions, un recours en justice contre ce permis d'exploitation aurifère a été déposé par l'association Maïouri Nature Guyane, membre du Collectif OR DE QUESTION, devant le Tribunal Administratif de Cayenne, le 9 février dernier !

NOUS NE LAISSERONS PAS FAIRE CE PILLAGE !

Ensemble, nous pouvons faire barrage à ce crime contre la nature.

Les mois qui arrivent s'annoncent rudes ! Le débat public concernant le projet de méga mine industrielle Montagne d'or est officiellement ouvert depuis le 7 mars dernier avec la mise en ligne du dossier du projet et durera jusqu'au 7 juillet prochain.

Nous serons extrêmement vigilants quant à la bonne marche de cette procédure et à la qualité des informations versées au débat ... Les membres du collectif Or de question sont déterminés à assumer le rôle de contradicteurs afin d'assurer que le public puisse réellement peser le pour et le contre.

Aidez nous en soutenant les actions du collectif :

FAIRE UN DON

Ensemble, restons DETERMINÉS contre des TERRES MINÉES.