UNESCO : la déforestation menace les rhinocéros à Selous

Rhinocéros noir La forêt doit être détruite précisément là où vivent les rhinocéros noirs (© Fyre Mael/CCBY2.0)

5 juil. 2018

La Réserve de gibier de Selous en Tanzanie abrite encore quelques rhinocéros noirs.Mauvaise nouvelle : le gouvernement veut construire un barrage précisément là où ils ont été repérés. Lors de sa séance, l’UNESCO a de nouveau rappelé la nécessité de protéger le patrimoine mondial - et a expressément invoqué notre pétition.

Abattre des arbres dans l’une des forêts les plus luxuriantes de la réserve entraînerait des dommages irréversibles, a averti l’UNESCO pendant la séance du Comité du patrimoine mondial à Bahreïn. Le projet de barrage qui se cache derrière le défrichage prévu dans la Gorge de Stiegler est incompatible avec le statut de patrimoine mondial. Il n’est jamais arrivé qu’un gouvernement envisage de construire une grande centrale hydroélectrique au milieu d’une telle aire protégée.

L’UNESCO a donc décidé le 27 juin 2018 de maintenir la Réserve de gibier de Selous sur la liste du « patrimoine mondial en péril ». En prenant sa décision, le Secrétariat du Comité s’est explicitement fondé sur la pétition de Sauvons la forêt. La délégation de Tanzanie était dans la salle à ce moment-là et ne pouvait feindre ne pas entendre.

Un activiste de l’organisation « Rivers without Boundaries Coalition » a par ailleurs distribué une copie de la lettre de pétition au cours de la séance du comité. « Il était impossible de ne pas voir le logo de la forêt tropicale avec le Toucan » a-t-il rapporté.

Dans la mesure où le gouvernement de Tanzanie a refusé de céder, nous continuons à collecter des signatures pour notre pétition.