Notre action pour l’écosystème de Leuser porte ses fruits

Vue aérienne d'une rivière dans l'écosystème de Leuser L’écosystème de Leuser abrite les forêts tropicales à la plus riche biodiversité d’Indonésie (© Paul Hilton)

15 mai 2019

Le nombre de bûcherons et de braconniers s’aventurant dans l’écosystème de Leuser a diminué depuis que deux unités supplémentaires de gardes-chasse patrouillent dans les forêts. Le constat dressé par des écologistes soutenus par Sauvons la forêt à Sumatra est encourageant : les patrouilles de rangers sont efficaces pour protéger la nature.

Le bilan des nouveaux rangers du « Forum Konservasi Leuser » est impressionnant : après seulement un an, les activités illégales et la déforestation ont diminué, et le nombre d’espèces animales menacées observées a augmenté. Pour les locaux, cela prouve que les populations se régénèrent dans l’écosystème de Leuser. Ils sont particulièrement heureux d’avoir repéré de nombreuses traces de tigres.

C’est justement la présence des grands félins qui rend l’écosystème de Leuser si unique : c’est le seul endroit au monde où cohabitent tigres, orangs-outans, rhinocéros et éléphants de forêt.

Les rangers ont considérablement élargi le rayon de leurs patrouilles dans le Leuser  grâce aux nouvelles équipes.

En collaboration avec la police et les autorités forestières, ils ont saisi du bois coupé illégalement, des tronçonneuses et des camions, et abattu des palmiers à huile dans des plantations illégales. Des bûcherons ont également été arrêtés. Il est toutefois inquiétant de constater que le braconnage demeure un phénomène répandu, bien que les défenseurs de l’environnement désamorcent de nombreux pièges.

Les hommes du « Forum Konservasi Leuser » constatent en permanence combien les routes construites à travers l’écosystème de Leuser sont nuisibles. La forêt est déboisée illégalement le long de ces tronçons, permettant à des personnes non autorisées de s’introduire dans la jungle. C’est ce que révèlent les images de drones, qui ont été prises au cours de cinq interventions. Elles complètent les photos satellites, qui documentent les destructions depuis 2009.

Les deux nouvelles équipes de rangers, qui sont financées grâce aux fonds que nous avons collectés, patrouillent essentiellement autour des nouvelles routes, qui conduisent dans des zones marécageuses particulièrement sensibles du point de vue écologique et qui abritent de nombreux orangs-outans et tigres.

Nous avons publié un premier rapport du « Forum Konservasi Leuser », d’autres suivront prochainement.

La protection de l’écosystème de Leuser et le reboisement en cours sont des tâches de longue haleine. Un ranger perçoit 220 euros par mois, un sac de couchage coûte 20 euros et un sac à dos 70 euros. Des caméras, des GPS et des drones doivent également être achetés pour effectuer des reconnaissances et réaliser la surveillance.

Merci de continuer à faire des dons afin de permettre aux défenseurs de l’environnement de poursuivre leur travail efficace dans le Leuser.