Les bateaux de croisières sont de grands pollueurs

Bateau de croisière Hanseatic sur l’Elbe à Hambourg Bateau de croisière Hanseatic sur l’Elbe à Hambourg (© Mathias Rittgerott)

26 juin 2019

Les bateaux de croisière mettent en péril la santé de personnes vivant dans des villes portuaires et près des côtes. Les 47 paquebots du leader mondial Carnival ont rejeté au-dessus des eaux européennes 10 fois plus d’oxydes de soufre que les 260 millions d’automobiles circulant dans l’UE !

En 2017, les émissions du groupe Royal Caribbean Cruises*, numéro deux mondial, étaient 4 fois supérieures à l’ensemble de la flotte de véhicules de l’UE, de la Norvège, du Monténégro, de l’Islande et du Groenland réunis. Ces chiffres sont tirés d’une nouvelle étude réalisée par l’organisation environnementale Transport and Environment (T&E).

Cette pollution est causée par le fioul lourd particulièrement nocif pour l'environnement utilisé par ces mastodontes. Ce carburant épais et visqueux est ce qui reste une fois que l’essence, le diesel et le kérosène ont été fabriqués à partir de pétrole brut. Tandis que nous luttons contre les émissions polluantes des voitures, les bateaux se voient accorder un laissez-passer pour polluer l’air.

Les émissions d’oxydes de soufre sont nocives pour la santé et contribuent à l’acidification des sols et des mers.

Barcelone, Palma de Majorque et Venise sont les villes portuaires où les habitants souffrent le plus de la pollution de l’air causée par les bateaux de croisière. L’Espagne, l’Italie et la Grèce sont les trois pays les plus impactés.

Les bateaux de croisières jouent également un rôle prépondérant en matière d’oxydes d’azote, puisqu’ils rejettent autant d’émissions que 15% de l’ensemble du parc automobile européen. A Marseille, 57 bateaux ont rejeté autant de polluants qu’un quart des 340.000 voitures de la ville.

* Carnival Corporation & plc possède les marques AIDA, Costa et Cunard / Queen Mary 2, Royal Caribbean Cruises possède les marques Mein Schiff et Hapag-Lloyd Kreuzfahrten (appartenant toutes deux à TUI)


Informations supplémentaires

• Article d'Alternatives économiques  Transport maritime : assez d’enfumage !
• Article du Monde  Les côtes européennes asphyxiées par les navires de croisière
• Article de Mer et Marine  Carnival de nouveau condamné à payer une lourde amende pour pollution