Java : Ne détruisez pas notre Terre-mère pour du ciment !

Photomontage : la paysanne Paini du peuple autochtone Samin à gauche, du ciment coulant d’une bétonnière à droite, et en arrière plan des rizières et la chaine montagneuse karstique des Kendeng Paini et les Javanais s’opposent courageusement à l’exploitation du karst dans la chaine des Kendeng (© BanksPhotos/iStock - Collage: Rettet den Regenwald)

Un leader mondial du ciment veut ouvrir une fabrique sur l’île de Java en Indonésie. Et s’approvisionner en karst dans la chaine des Kendeng. Les interventions dans les régions karstiques sont une catastrophe pour les écosystèmes et populations locales. Aidons Paini et le peuple Samin à empêcher la destruction de leur Terre-mère !

Lettre

À HeidelbergCement

Merci d’empêcher l’exploitation du karst dans la chaine des Kendeng. Il en va de la préservation de la Terre-mère des Javanais !

Afficher la lettre de pétition

Les pieds bétonnés dans le ciment, neuf femmes protestent devant le palais présidentiel. Dans la chaleur moite et le smog insupportables de Jakarta, Madame Paini et les autres manifestantes persévèrent. Toute la journée. Les paysannes ont parcouru 700 km pour sauver leur patrie. « Monsieur le Président, empêchez l’exploitation du karst dans les monts Kendeng ! »

La chaine montagneuse des Kendeng est une région karstique avec ses grottes et ses rivières souterraines. Elle approvisionne en eau, en nourriture et en air pur la faune, la flore et des milliers de personnes. Ses forêts ont une grande importance pour l’écologie et le climat dans ses parties habitées.

L’appel des Javanaises est adressé à l’Indonésie mais aussi à l’Europe : Indocement, l’entreprise voulant exploiter le calcaire à Kendeng et ouvrir une cimenterie à Pati est une filiale du troisième plus gros cimentier de la planète, l’allemand HeidelbergCement.

Pour la population locale, le karst de Kendeng est la Terre-mère. « Agissez avec cœur et raison, pour la Terre, notre Mère ! » réclament les manifestantes sur leurs banderoles. « Nous ne voulons pas de catastrophe écologique et humaine ». Le 16 mai 2016, les femmes étaient devant l’ambassade d’Allemagne à Jakarta : « Les investissements allemands ne doivent pas seulement viser le profit, ils doivent aussi prendre en compte l’homme et la nature. »

L’opposition à HeidelbergCement a déjà un passé : en 2008, l’entreprise PT Semen Gresik voulait elle aussi construire une cimenterie à Pati. Les habitants s’étaient pourvus devant le tribunal administratif. Avec succès. Ils ont aussi gagné en 2015 face à Indocement, mais « l’industrie du ciment continue comme si de rien n’était ! » s’exaspère Paini.

Soutenez l’action des Javanais en signant notre lettre adressée à HeidelbergCement.

Contexte

Informations supplémentaires



Destinataires de la pétition

En plus de signer la pétition, il vous est possible de contacter directement ses destinataires :

  • Dr. Bernd Scheifele, Président du Conseil d'administration de HeidelbergCement AG
  • M. Andreas Schaller, Porte-parole de HeidelbergCement AG

HeidelbergCement AG
Berliner Straße 6
69120 Heidelberg
Allemagne
Tél : +49 6221 481-0
Fax : +49 6221 481-13217
Courriel : info@heidelbergcement.com

Lettre

À HeidelbergCement

Monsieur Scheifele, Monsieur Schaller,

Les habitants de Tambakromo et Kayen dans le district de Pati (Java, Indonésie) luttent contre le projet de cimenterie de PT Indocement, une entreprise dont HeidelbergCement est actionnaire majoritaire.

La cimenterie implique l’exploitation de la chaine karstique de Kendeng, une région sensible écologiquement et essentielle d’un point du vue économique et culturel. Des milliers d’habitants dépendent du karst, de sa nature et de ses fonctions de réservoir d’eau et de carbone. HeidelbergCement connait les dommages causés par l’exploitation du karst. Pourtant, vous insistez.

Vous affirmez que le projet a été accepté par toutes les parties prenantes. Dans les faits, la population a été négligée dans la planification et les indigènes du peuple Samin n’ont pas donné leur consentement libre, préalable et éclairé. HeidelbergCement se présente comme un porte-étendard de la défense de la nature. Mais défendre la nature ne doit pas se limiter à reboiser des écosystèmes que l’on a anéanti ou fournir des bidons d’eau pour des existences que l’on a détruit.

Selon nos informations, vous n’avez pas suffisamment pris en compte les aspects écologiques, culturels et économiques du système karstique. Et l’étude d’impact environnemental (AMDAL) n’a pas été effectuée correctement. Cette manière de voir de la population est aussi partagée par le tribunal administratif de Semarang.

L’environnement très fragile de l’île de Java et les services écologiques du karst de Kendeng dont dépendent des milliers d’habitants sont complètement négligés. Biologistes et autres scientifiques mettent en garde sur les conséquences pour la biodiversité, les migration des oiseaux, la recherche ainsi que pour le climat local et régional.

Vous pouvez voir de vos propres yeux ces dommages écologiques et sociaux dans le kabupaten voisin de Tuban où le karst a déjà été dégradé.

Les entreprises européennes ne devraient pas se permettre de provoquer des catastrophes environnementales prévisibles : nous demandons en conséquence à HeidelbergCement de renoncer à la cimenterie à Pati et à l’exploitation du karst de Kendeng.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur Scheifele, Monsieur Schaller, l'expression de nos respectueuses salutations.

Cette pétition est également disponible en :

Signer la pétition

Aidez-nous à atteindre les 150 000 signatures :

142 169
Dernières activités