Pour les tortues : stop au projet de logements de luxe PSR !

Tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea) Tortues marines ou logements de luxe sur polders en Malaisie ? (© Solvin Zankl/Alamy Stock Foto)

Un projet de polders devant accueillir des logements de luxe menace l'aire de nidification de tortues marines vulnérables et un point chaud de biodiversité en Malaisie. Le projet PSR mettrait également en péril les moyens de subsistance des pêcheurs artisanaux. Signez notre pétition au premier ministre malaisien !

Appel

À Tun Dr Mahathir Mohamad, Premier ministre de la Malaisie

Sauvez les tortues olivâtres et protégez les moyens de subsistance des pêcheurs artisanaux ! Sauvez le milieu côtier malaisien et rejetez la poldérisation !

Afficher la lettre de pétition

Gertak Sanggul, dans l'état malaisien du Penang, est un site de ponte vital pour la tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea) qui migre sur des milliers de kilomètres de son site d'alimentation à son site de nidification. Classée comme vulnérable par l'UICN, il s'agit de la tortue marine la plus petite et la plus rarement observée dans les eaux malaisiennes.

Les plages immaculées de Gertak Sanggul et Teluk Kumbar s'étirent sur environ 15 km au sud de l'île de Penang. Dans ces hauts-fonds, du littoral à l’îlot inhabité de Pulau Kendi, à 3,3 km dans le détroit de Malacca, la vie abonde. On peut y observer des dauphins à bosse et des marsouins aptères de l'Indo-Pacifique. 

Les coraux vivants, petites épaves sous-marines et récifs artificiels, qui se mêlent en une importante frayère jusqu’à Pulau Kendi, ont le potentiel pour devenir un parc national.

Ce point chaud de biodiversité marine pourrait être détruit par le projet Penang South Reclamation (PSR) qui prévoit la création de trois îles artificielles pour y développer des condominiums. L'absence de consultation publique et le manque d'informations détaillées sont alarmants au vu de l'envergure du projet (1821 hectares). 

S'il devait se concrétiser, ce projet générerait 3,2 millions de tonnes d'émissions de carbone par an et nuirait aux 4817 pêcheurs artisanaux du Penang qui œuvrent de manière durable depuis des générations, ainsi qu’à 6080 pêcheurs de l'état voisin du Perak, en raison de l'extraction de sable massive liée au projet. Cette dernière menacerait également la biodiversité marine du Perak et les pontes de la tortue verte (Chelonia mydas ; Penyu Agar de son nom malais), menacée d'extinction, sur la plage de Pasir Panjang, le long du fragile écosystème côtier de Segari.

Signez notre pétition soutenue par plus de 45 organisations malaisiennes.

Lettre

À Tun Dr Mahathir Mohamad, Premier ministre de la Malaisie

Monsieur le Premier ministre,

Le gouvernement malaisien propose la création de trois énormes îles sur une surface de 1821 hectares au large de Permatang Damar Laut, sur la côte sud de l'île de Penang. Cette poldérisation se destine au développement de complexes et ne répond pas à une pénurie de terres. L'absence de consultation publique et le manque d'informations détaillées sur ce projet sont alarmants au vu de son envergure.

La zone concernée par le projet Penang South Reclamation (PSR) est l'aire privilégiée du dauphin à bosse et du marsouin aptère de l'Indo-Pacifique. Le milieu côtier de Permatang Damar Laut, Gertak Sanggul et Teluk Kumbar serait détruit par cette poldérisation et la pollution qui en résulte et les plages immaculées du sud du Penang seraient anéanties.

L'îlot de Pulan Kendi, riche en coraux, pourrait lui aussi être contaminé. La biodiversité marine s'en trouverait affectée et appauvrie dans un rayon de plusieurs kilomètres. Penang, riche de ses collines, de ses mers et de sa capitale classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, se trouve aujourd'hui à un tournant de son histoire.

Des stratégies de développement durable prudentes sur le plan financier et socialement inclusives sont garantes d'une croissance économique solide. Nous avons la responsabilité de laisser une meilleure planète à nos générations actuelles et futures !

Nous en faisons appel à vous pour sauver nos pêcheurs ! Sauvez notre environnement côtier ! Rejetez la poldérisation !

Respectueusement vôtre,

Cette pétition est également disponible en :

174 791

Aidez-nous à atteindre les 200 000 signatures :

Dernières activités