Stoppez Cargill

Défrichement par brûlis + Logo Cargill Des forêts sont incendiées en Amérique du Sud pour laisser place à l’agriculture industrielle (© Rettet den Regenwald / Mathias Rittgerott)

Les forêts brûlent en Amazonie et un géant de l’agroalimentaire pourrait profiter de ce désastre : Cargill, responsable d’une destruction environnementale et de violations des droits humains massives, amasse des milliards via la production de soja et de viande en Amérique du Sud. Nous devons l’arrêter !

Appel

À la direction de McDonald’s, Burger King, Walmart, Unilever et autres

“Cargill est responsable d’une destruction environnementale massive et de violations des droits humains. Merci de le rayer de votre liste de fournisseurs.”

Afficher la lettre de pétition

Nombreuses sont les sociétés coupables de détruire la nature : grands groupes chocolatiers, producteurs d’huile de palme et chaînes de fast-food précipitent le déclin des forêts, savanes et autres écosystèmes à l’échelle planétaire.

Néanmoins, une entreprise n’a aucun équivalent en ce domaine : Cargill.

Multinationale basée aux USA, son long et sordide passé de duplicité, d’escroquerie et de destruction lui a valu le titre de « pire entreprise au monde » dans un rapport de l’ONG Mighty Earth. Ce rapport décrit comment Cargill profite de la destruction de l’environnement et de l’exploitation humaine et freine des changements urgents.

- Au Brésil, en Argentine, au Paraguay et en Bolivie, Cargill est impliquée dans la destruction massive d’écosystèmes (Amazonie, Grand Chaco et Cerrado) pour produire du soja et du bœuf.

- En Côte dIvoire et au Ghana, Cargill achète du cacao produit illégalement dans des zones protégées et des parcs nationaux. Pire encore, l’entreprise ferme les yeux sur le cacao provenant du travail des enfants.

- En Indonésie et en Malaisie, Cargill achète de l’huile de palme de sociétés défrichant illégalement des forêts tropicales et impliquées dans le travail forcé et le travail des enfants.

Cargill ignore ces enjeux et place ses profits au-dessus de toute éthique.

Pendant des années, Cargill a promis d’éliminer la déforestation, la destruction environnementale et les violations des droits humains de sa chaîne d’approvisionnement. Tout cela n’est que mensonge.

Bien que les consommateurs puissent difficilement éviter Cargill, les entreprises clientes de Cargill (McDonalds, Burger King, Walmart, Unilever et des centaines d’autres) le peuvent !

Demandons à ces entreprises de rompre tout lien avec Cargill et de cesser d’écouler leurs produits auprès des consommateurs !

Contexte

Informations supplémentaires

New York Times: Amazon Deforestation, Once Tamed, Comes Roaring Back

Grist: How Cargill went from corporate hero to ‘the worst’

The Guardian: Three food companies with a climate footprint bigger than the Netherlands

Mongabay: Cargill rejects Cerrado soy moratorium, pledges $30 million search for ideas

Grist: Cargill promised to end deforestation. It’s telling farmers something else.

Cargill press release: Cargill pledges to protect forests in all agricultural supply chains

L’entreprise

Basée dans le Minnesota, Cargill est la plus grande société à capitaux privés des États-Unis. Ses activités ont généré suffisamment de richesse pour créer plus de milliardaires dans une seule famille que dans n’importe quelle autre entreprise au monde.


Extraits du rapport de Mighty Earth “Cargill - The Worst Company in the World”

Cargill and soy

Across the South American frontier, Mighty Earth has tracked Cargill’s footprint. The 2017 report “The Ultimate Mystery Meat” investigated 28 different locations across 3,000 km of soy producing areas in Brazil and Bolivia. It showed that Cargill was one of the two largest customers of industrial scale deforestation. In addition to their role in creating a market for deforestation-based soy, the report found that Cargill finances land-clearing operations deep in virgin forest, building silos and roads, then buying and shipping grain to the US, China, and Europe to feed chickens, pigs, and cows.

In a follow-up report one year later Mighty Earth found that Cargill was still driving deforestation at some of the same sites first visited, despite the scrutiny. Between Cargill and its doppelganger Bunge, they had cleared the equivalent of 10,000 football fields for soy. Indigenous Peoples who depend on forests have been forced off of their traditional lands, had their land encroached upon by soy plantations, and have experienced sharp increases in cancer, birth defects, miscarriages, and other illnesses linked to pesticides and herbicides used to grow soy.

Cargill and cocoa

Cargill is one of just three companies that controls more than half of the global trade in cocoa, the raw material for chocolate. In 2017, Mighty Earth investigations traced cocoa from illegal operations in national parks, through middlemen, to these traders, who then sold it onto Europe and the United States where the world’s confectionary companies made it into chocolate. A 2018 report showed that in many places, deforestation had actually increased.

Ghana and Côte d’Ivoire are the world’s two largest cocoa-producing countries, and in both, the market for cocoa has been the primary driver of forest destruction. Investigation found that, for years, Cargill helped to drive the destruction of these countries’ forests to grow cheap cocoa — buying cocoa grown through the illegal clearing of protected forests and national parks as a standard practice.

As of 2015, an estimated 2.12 million West African children were still engaged in harvesting cocoa. Cargill’s current low-ambition pledge is to reduce – not eradicate – the “worst forms” of child labor in cocoa by 70% by 2020.

Cargill and palm oil

As one of the world’s largest importers and exporters of palm oil, Cargill has helped drive the alarming destruction of tropical rainforest and carbon-rich peatlands, contributing significantly to climate change and the deaths of more than 100,000 orangutans. The company has purchased palm oil from rainforest destroyers who have devastated the traditional territories of indigenous communities, and illegally burned rainforests and trafficked in slaves and child labor. Executives from one of its suppliers were fined and jailed for causing forest fires — contributing to a toxic haze from fires lit by palm oil and timber companies.

Fast food chains amongst biggest customers

McDonald’s is probably Cargill’s largest and most important customer. McDonald’s restaurants are essentially storefronts for Cargill. In the USA and Europe, Cargill not only provides chicken and beef to McDonald’s , they prepare and freeze the burgers and McNuggets, which McDonald’s simply reheats and serves.

Burger King’s practice in the USA and Europe of selling meat linked to Cargill and other forest destroyers has earned the fast food giant a ‘zero’ on the Union of Concerned Scientists deforestation scorecard. Burger King has asked Cargill to stop destroying forests in their supply chain…by 2030 – much too late.

Pledge to end deforestation

In 2014 at the United Nations Climate Summit, Cargill CEO David MacLennan stood beside UN Secretary General Ban Ki-moon to pledge action on climate change by “eliminating deforestation from the production of agricultural commodities such as palm oil, soy, paper and beef products by no later than 2020.” Cargill supported the “New York Declaration on Forests” – an empty promise.

Lettre

À la direction de McDonald’s, Burger King, Walmart, Unilever et autres

Mesdames, Messieurs,

Cargill, une organisation décrite par des écologistes comme « la pire entreprise au monde », fait partie de vos principaux fournisseurs. D’après un rapport de l’ONG Mighty Earth, Cargill a montré une « tendance inquiétante et répétitive à la tromperie et à la destruction » qui la rende responsable d’une destruction environnementale et de violations des droits humains massives.

- Au Brésil, en Argentine, au Paraguay et en Bolivie, Cargill est impliquée dans la destruction massive des écosystèmes de l’Amazonie, du Grand Chaco et du Cerrado au profit de la production de soja et de bœuf. Cargill tire profit des politiques dévastatrices du président Jair Bolsonaro contre les populations autochtones et l’environnement.

- En Côte d’Ivoire et au Ghana, Cargill achète du cacao produit illégalement dans des zones protégées et des parcs nationaux. Pire encore, l’entreprise ferme apparemment les yeux sur le cacao provenant du travail des enfants.

- En Indonésie et en Malaisie, Cargill achète de l’huile de palme de sociétés ayant défriché et brûlé illégalement des forêts tropicales et impliquées dans le travail forcé et le travail des enfants.

Pendant des années, Cargill a promis d’éliminer la déforestation, la destruction environnementale et les violations des droits humains de sa chaîne d’approvisionnement. Tout cela n’est que mensonge. L’entreprise continue d’anéantir des écosystèmes intacts.

Suite à la publication du rapport de Mighty Earth, vous ne pouvez plus ignorer les pratiques accablantes de Cargill. En continuant à acheter des produits Cargill, vous et votre société vous rendez complices des crimes commis contre la nature et la population.

Il ne vous reste qu’une solution : coupez tout lien avec Cargill tant que l’entreprise ne change pas ses méthodes.

Cargill doit :

- éliminer toute déforestation et dégradation environnementale de sa chaîne d’approvisionnement ;
- garantir une transparence totale sur ses activités et sa chaîne d’approvisionnement ;
- introduire des méthodes de production écologiques telles que l’agroforesterie ;
- réduire massivement ses émissions de gaz à effet de serre ;
- respecter les droits des peuples autochtones et de la population locale ;
- mettre un terme au travail des enfants.

Assez des mensonges de Cargill !

Nous vous prions d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de nos respectueuses salutations.

Cette pétition est également disponible en :

159 856 signatures

Aidez-nous à atteindre les 200 000 signatures :

Dernières activités