Pas d'usine Michelin dans la forêt des « Intouchables » !

Les villageois ne veulent pas troquer leur forêt contre ces terres
38 162 signatures

Fin de l'action : 22 mai 2014

Au Tamil Nadu, un État du sud de l'Inde, Michelin a décidé de bâtir une vaste usine sur des terres de pâturages et de forêts appartenant à une communauté dallait. Les villageois appellent à l’aide internationale devant l'urgence de la situation. Aidons-les à ne pas perdre définitivement leurs moyens de subsistance

Lettre

En Inde, dans l'état de Tamil Nadu, un dur conflit oppose un village d’Intouchables – les personnes  les plus méprisées de ce pays de castes – et Michelin, la grande transnationale du pneu française. Celle-ci, pour construire une usine ultramoderne et délocalisée de pneus, est en train de s'accaparer une surface de 456 hectares de pâturages et de forêts dont dépendent directement pour leur subsistance les habitants de Thervoy et de 13 autres villages de la région alentour. Les opposants à ce projet se font sévèrement réprimer : 8 sont emprisonnés, 61 sont en attente de  jugement. L'appel à l’aide internationale des villageois, à majorité dalit (mot signifiant « opprimé »), a provoqué une initiative de Madhumita Dutta, de l'organisation indienne The Other Media, et Annie Thébaud-Mony, présidente de l’association Henri Pézerat de rédiger et diffuser une pétition adressée à la direction de Michelin.

Suite …

Sauvons la forêt soutient cette campagne de protestation pour protéger les dalits et leurs forêts. La remise des signatures ayant lieu très prochainement, nous vous incitons à signer et diffuser le plus vite possible cette pétition. Merci d'avance.

Contexte

Le village de Thervoy Kandigai, à 50 km au nord de Chennai (autrefois Madras) est entouré de pâturages, de forêts denses, de rizières et de lacs. Ses habitants ont un besoin vital de la forêt car ils y trouvent plantes médicinales (jusqu'à 150 espèces), fruits et légumes sauvages forts bienvenus quand le riz se fait rare pendant les périodes de sécheresse. La forêt joue aussi un rôle primordial car elle piège l'eau qui sert à l'irrigation de plus de 2.000 hectares de terres dans les 13 villages autours de Thervoy et à remplir 10 bassins et réservoirs dans cette zone.

Les habitants de la région ont bien sûr conscience de ce qu'entrainerait le défrichement de forêt nécessaire au projet d'usine porté par Michelin India et bénéficiant du consentement des autorités fédérales indiennes: la fin de leurs moyens de subsistance. Anbhazhgan, un ancien responsable du village déclare révolté : « Qu'ils nous prennent nos maisons, mais pas notre forêt. Personne n'a le droit de détruire la forêt . »

Madhumita Dutta, de l'ONG indienne The Other Media relate et relaie les actions des villageois. Depuis 2 ans, le village se bat avec ses armes: manifestations et grèves de la faim. Les réponses sont policières: coups de bâtons et arrestations pour les manifestants, clôture et garde surveillée pour la forêt. Surmontant le grillage autour de la forêt en cours de défrichement, un panneau de Michelin dit: « Michelin - A better way forward » (en français: Michelin - Une meilleure façon d'avancer). Malgré ses provocations, Michelin devrait se méfier car celle qui se fait appeler Madhu avait fortement contribué en son temps à faire renvoyer en France le porte-avions Clemenceau, rempli d'amiante.

Annie Thébaud-Mony, présidente de l'association Henri-Pézerat a déclaré de son côté dans un article de Fabrice Nicolino paru dans le journal hebdomadaire Charlie Hebdo du 14 septembre dernier: « Michelin s'attaque en Inde au droit d'une communauté à survivre, ni plus ni moins. Car vous vous doutez bien qu'en détruisant la forêt, les sources et les pâturages de ce village on détruit du même coup ses conditions d'existence. Il n'y a pas de fatalité, et je lance un appel à la mobilisation générale contre Michelin. (...) Qu'ils arrêtent les travaux ! Quand nous avons commencé notre combat contre le démantèlement du Clemenceau en Inde, on nous riait au nez. Et nous avons gagné. La bataille ne fait que commencer. »

 

Liens supplémentaires en anglais:

Vidéo de 20 min. sur l'histoire du conflit
Mouvement contre les ZES (zones économiques spéciales) en Inde
Article sur le conflit et Madhumita Dutta

Lettre

À: Direction de la firme Michelin

Michel Rollier et Jean-Dominique Senard,
co-gérants associés commandités
&
Pat Cox, Benoît Potier, François Grappotte, Laurence Parisot, Pierre Michelin, Éric Bourdais de Charbonnière, Barbara Dalibard et Louis gallois,
Membres du conseil de surveillance

de la Compagnie générale des établissements Michelin.
_____________________________________________

Objet: pas d'usine Michelin dans la forêt des « Intouchables » !
_____________________________________________

Madame, Monsieur,

Par la présente lettre je soutiens les initiatives citoyennes indiennes qui s'opposent à la construction d'une usine de Michelin en Inde.

Le mouvement social ne peut plus se contenter de dénoncer abstraitement la délocalisation de l’économie. Non seulement cette dernière ruine l’emploi en France, mais elle détruit souvent à la racine les conditions de vie des plus pauvres au Sud. En Inde, un conflit terrible oppose un village d’Intouchables – les plus méprisés de ce pays de castes – et Michelin, la grande transnationale du pneu.

Thervoy Kandigai est un bourg du Tamil Nadu, État du sud de l’Inde. Il compte environ 1500 familles, qui vivent depuis toujours des pâturages et forêts proches de Thervoy. Tel est leur territoire, que Michelin s’apprête à détruire irrémédiablement avec cette usine. Non seulement la forêt, espace indispensable à la survie de cette population sans terre, est confisquée mais elle a déjà commencé à être détruite, risquant par la même de tarir les lacs approvisionnant les villages locaux en eau.

La transnationale Michelin a en effet réussi à convaincre les autorités fédérales, et entend bâtir une usine ultramoderne de pneus en lieu et place de la forêt des Intouchables. L'espace est déjà clôturé, des bâtiments déjà en construction, le centre de formation déjà ouvert.

Les villageois se battent seuls depuis deux ans, multiplient les actions, grèves de la faim. En retour, ils subissent la répression : coups, présence policière, emprisonnement, certains depuis février 2011. Ils viennent d’élire un Panchayat ouvertement opposé à l’installation de Michelin. Et ils appellent à l’aide internationale. La France est en première ligne. En tant que signataire de cette pétition, je demande, comme les habitants de Thervoy Kandigai, l’annulation du projet. Michelin India proclame sur son site internet : « Une des valeurs essentielles de Michelin, c’est le respect des personnes ». Le moment est venu de passer à l'acte. Que ces paroles se traduisent par des faits. Ne touchez pas à la forêt des Intouchables de Thervoy Kandigai !

Je réclame :
• l’annulation de ce projet de construction d'une usine Michelin à Thervoy Kandigai
• la restitution des terres aux villageois
• l'indemnisation des villageois pour les terres détruites
• la libération des 8 emprisonnés, l'amnistie pour les 61 en attente de jugement et l'arrêt de toute violence contre la population !

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes respectueuses salutations.