Célèbes : victoire du village contre la société minière

Un groupe d'activistes pose dans une clairière au milieu de la forêt pluviale sur l'îles des Célèbes (Sulawesi)Ils ont sauvé la forêt tropicale à Tojo : Andika et les villageois de Betaua

1 août 2012

Les habitants de Betaua ont défendu courageusement et victorieusement leur forêt : permis d'exploitation retiré par le chef de district à une société minière, annulation par la justice d'un projet de port sur leur territoire. Nos partenaires de JATAM ont soutenu la communauté par tous les moyens, y compris vos dons.

Chaque fois que le chef du village et le responsable de campagne de JATAM appelaient à manifester, les villageois de Betaua répondaient présent en se rassemblant dans les rues. Ensemble, ils ont protesté contre le projet d'une mine de fer qui aurait détruit non seulement la forêt de leur communauté mais aussi une réserve naturelle avoisinante. La forêt pluviale du département de Tojo Una-Una sur l'île des Célèbes (ou Sulawesi) abrite de nombreux arbres de haute valeur comme l'ébène ou le meranti (shorea bracteolata). On y trouve aussi le Calao des Célèbes, une espèce d'oiseau endémique.  

Le chef de district recule face aux protestations de la communauté

Les habitants de Betaua n'avaient pas été informé, pratique habituelle, qu'une concession pour l'exploitation de minerai de fer avait été accordée à l'entreprise PT Ina Touna par le chef du district. Ils ont entendu pour la première fois parler de cette catastrophe imminente par les militants du réseau contre l'exploitation minière JATAM. 

Le chef de district a finalement cédé à la pression populaire en retirant le permis d'exploitation de l'entreprise. Mais ce n'est pas tout car le conflit s'est aussi joué devant la justice : en novembre 2011 le chef de district avait pris ses « précautions »  en décalant les frontières de la commune de Betaua vers l'intérieur des terres par décret. Son but était d'utiliser les zones récupérées pour la construction d'un port... pour l'exportation de minerai de fer de la société PT Ina Touna ! Le tribunal de district a déclaré illégale l'action du gouvernement du district et rétabli les limites administratives d'origine. Il oblige par ailleurs le gouvernement à rembourser l'intégralité des frais de procédure judiciaire.

Un cas montrant l'importance des donations  

Andika Ndika, le chef de campagne de campagne de JATAM est extrêmement heureux de ce succès car JATAM avait pris part à la préparation et au financement de la plainte. « Même si PT Ina Touna n'a plus son permis d'extraction, le port aurait été une invitation pour d'autres sociétés et investisseurs à faire des demande de licences minières. »

Ce cas montre avec quel succès notre partenaire indonésien utilise les dons dans la province de Sulawesi central. Soutenant de façon régulière l'action de JATAM à hauteur de 1.000 euros par mois, Sauvons la forêt vous appelle à poursuivre votre aide.  

Les activistes ont besoin de fonds supplémentaires pour construire par exemple un centre éducatif pour les peuples autochtones de Dondo et Lauje dans la province Toli-Toli. Le gouvernement local a délivré onze concessions dans une forêt tropicale de montagne qui est un lieu sacré pour des indigènes et où ils trouvent une précieuse eau potable. Le centre éducatif permettrait non seulement d'offrir la possibilité d'apprendre aux autochtones à lire et à écrire, mais aussi à les informer sur l'activité minière, la protection de la forêt et leurs droits juridiques. Ainsi des fonds sont attendus d'urgence pour l'achat de matériel scolaire, livres, brochures et meubles.

Merci vivement pour vos dons à JATAM et pour les indigènes de Toli-Toli.