Une nouvelle aire protégée pour 4.000 chimpanzés en Guinée

Deux chimpanzés 17.000 chimpanzés vivent en Guinée (© Veer.com)

17 nov. 2017

Bonne nouvelle pour 4.000 chimpanzés en Afrique de l’Ouest : la Guinée-Conakry vient de créer le parc national du Moyen-Bafing. S’étendant sur 6 426 km², la nouvelle aire protégée jouera un rôle central dans la sauvegarde de cette espèce menacée d’extinction.

L’un des « pères » du parc national du Moyen-Bafing est le Professeur Christophe Boesch, président de la Fondation pour les chimpanzés sauvages (Wild Chimpanzee Foundation, WCF) à Leipzig en Allemagne. Il salue les démarches entreprises par le gouvernement du pays d’Afrique de l’Ouest pour créer ce parc et ainsi contribuer à améliorer la protection de l’environnement. « Ce projet profitera aux chimpanzés, mais également à la population locale qui est durement confrontée aux conséquences négatives du changement climatique », explique le célèbre primatologue.

Pratiquement, le parc doit être terminé d’ici deux ans. Ce faisant, les communautés locales seront intégrées, afin que les habitants comprennent les compromis à faire et les éventuels changements à apporter à leurs sources de revenus.

Sans aires protégées comme celle de la région de Moyen-Bafing, les chimpanzés d’Afrique de l’Ouest sont probablement condamnés à disparaître. Leur population a diminué de 80 % au cours des 20 dernières années. La Guinée-Conakry, qui 17.000 individus, joue un rôle clé dans la conservation de cette espèce.

Christophe Boesch effectue des recherches en Afrique de l’Ouest depuis des années et a déjà publié de nombreuses études prouvant que les chimpanzés ont développé des pratiques culturelles. Un phénomène qu’il a également observé dans la région du Moyen-Bafing : « Lorsque je suis arrivé pour la première fois dans la région du Moyen-Bafing en 2014, je fus frappé par le nombre important de nids de chimpanzés découverts dans les forêts-galeries. Un jour, alors que nous sortions d’un ravin, nous avons entendu de nombreux cris d’alarme émis par des chimpanzés et avons vu 24 individus s’éloigner lentement d’un étang en nous regardant. Une fois arrivés au point d’eau, nous avons constaté qu’ils avaient pêché des algues profondément enfouies dans l’eau à l’aide de branches abandonnées sur place - une façon habile de se procurer de la nourriture tout en couvrant leur besoin en eau durant la saison sèche. La façon dont les chimpanzés du Moyen-Bafing utilisent ces outils est unique au monde ».

Sauvons la forêt soutient Christophe Boesch et la Fondation WCF au Libéria, pays voisin de la Guinée. L’objectif est d’y annoncer la création du parc national de Krahn-Bassa. Nous vous invitons à soutenir ce projet visant à protéger les chimpanzés, nos plus proches parents dans le règne animal.