Les hippopotames sauvés grâce aux protestations en Zambie !

Hippopotame la gueule grande ouverte Les hippopotames sont classés "vulnérables" sur la liste rouge de l'UICN (© nattanan726 / istockphoto.com)

26 juin 2019

Le gouvernement de la Zambie vient d'annuler son autorisation d'abattage de 2000 hippopotames par des chasseurs de gros gibiers. Sauvons la forêt salue le succès des protestations locales et internationales.

L'abattage de 2 000 hippopotames dans la vallée de Luangwa aurait signifié le sacrifice du bien-être des animaux au profit des chasseurs de trophées. La raison officielle justifiant la planification de cette tuerie, à savoir qu'il y aurait trop d'hippopotames dans la région, n'a convaincu personne. L'hippopotame est une espèce menacée classée comme "vulnérable" sur la Liste rouge de L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

L’agence de voyages de chasse Umlilo avait déjà trouvé des clients souhaitant tirer sur des hippopotames pour leur "loisir". La société a depuis du annuler cette chasse.

Le succès pour les animaux n'est pas pour encore total : nous attendons du gouvernement zambien l'annonce publique de l'abandon définitif de tout plan d’abattage.

Sauvons la forêt a lancé une pétition signée par plus de 180.000 personnes. Les protestations locales et internationale ont eu l’effet escompté. Nous nous félicitons de ce succès.