Lettre ouverte pour la libération du maire de Kinipan

Manifestation pour la libération du maire de Kinipan, Willem Hengki, devant le tribunal de Palangkaraya Libérez Willem Hengki ! Manifestation devant le tribunal de Palangkaraya le 14 juin 2022 (© Save Our Borneo)

14 juin 2022

Le village de Kinipan s’oppose depuis des années à la destruction de ses forêts pour l’huile de palme à Bornéo. Depuis janvier 2022, son maire Willem Hengki est incarcéré pour un prétendu détournement de fonds. 72 organisations demandent sa libération dans une lettre ouverte adressée au tribunal.

À l’approche de l’annonce du verdict contre Willem Hengki, chef du village de Kinipan à Bornéo, 72 organisations de défense de l’environnement et des droits de l’homme se sont adressées au tribunal pour demander sa libération inconditionnelle, affirmant que l’accusation de détournement de fonds dont il fait l’objet était montée de toutes pièces.

En Indonésie, Kinipan est devenu synonyme de résistance à la destruction des forêts pour les plantations de palmiers à huile. Sauvons la forêt informe sur ce conflit et soutient le mouvement #SaveKinipan.


Lettre ouverte* au tribunal de Palangkaraya

Libérez Willem Hengki !

L’Indonésie est une fois de plus témoin de la brutalité sous le couvert de l’application de la loi. Le maire du village de Kinipan, Willem Hengki, un homme connu pour son engagement en faveur des droits des indigènes, est accusé de corruption. Les arguments et les preuves présentés par les forces de l’ordre ne sont pas authentiques, mais renforcent l’impression qu’il y a eu manipulation. Cette affaire ne peut être considérée que comme une tentative de faire taire les voix critiques au sein de la population.

Les juges du tribunal anti-corruption de Palangkaraya rendront leur verdict contre l’accusé le mercredi 15 juin 2022. Le ministère public  requiert une peine d’un an et six mois de prison. Mais ce que Willem Hengki a fait, ses administrés le considèrent comme juste. En tant que maire de Kinipan, il a débloqué des fonds pour la construction d’une route de village et a payé les travaux une fois la route terminée. Cependant, peu de temps après le paiement, il a été arrêté par la police (en janvier 2022) et traduit en justice, les autorités chargées de l’application des lois arguant qu’il avait agi illégalement. L’accusation selon laquelle Hengki aurait causé un préjudice financier à l’État n’est toutefois qu’une évaluation subjective, sans preuve concrète.

Les problèmes judiciaires de Willem Hengki ne peuvent être compris qu’à la lumière de ses succès à Kinipan, où il a activement défendu les droits des populations indigènes victimes de la déforestation due à une grande entreprise d’huile de palme. Malheureusement, le régent du district de Lamandau reste passif et ne fait rien pour protéger la population. L’affaire Hengki a été construite sur son inaction. Il est tout simplement inimaginable cette histoire de paiement avec la caisse du village soit réellement la véritable raison du procès de Willem Hengki.

Alors que le procès touche à sa fin, nous appelons les juges à faire preuve d’objectivité, de professionnalisme et d’indépendance lorsqu’ils statueront sur le cas de Hengki. l y a au moins deux choses à prendre en considération :

Premièrement, sur la base de l’article 5 (§1) de la loi sur le pouvoir judiciaire, qui souligne que les juges doivent analyser, comprendre et suivre le sens du droit et le sentiment de justice de la communauté. Comme cela a été mentionné à plusieurs reprises au cours du procès, la construction de la route dans le village de Kinipan est au bénéfice exclusif de la communauté et non à celui de Willem Hengki, comme le prétendent les autorités de poursuite.

Deuxièmement, la décision des juges aura une influence sur le climat de la démocratie indonésienne. Comme expliqué précédemment, Willem Hengki, en tant que maire du village de Kinipan, est connu pour être une personnalité qui s’efforce constamment de protéger les droits des Autochtones. S’il est reconnu coupable, il est quasiment certain que l’engagement en faveur des droits des indigènes dans d’autres régions sera éclipsé par des pratiques similaires de coercition en vue de poursuites judiciaires.

C’est pourquoi nous demandons au tribunal anti-corruption de Palangkaraya d’acquitter Willem Hengki et d’abandonner tous les chefs d’accusation.

Jakarta, le 14 juin 2022

Le texte ci-dessus est une traduction, par Sauvons la forêt, de la lettre originale en indonésien

Signataires :

  1. Busyro Muqoddas (Président de la Commission de lutte contre la corruption 2010- 2011)
  2. Bambang Widjojanto (Vice-président de la Commission de lutte contre la corruption 2011-2015)
  3. Abraham Samad (Président de la Commission de lutte contre la corruption 2011- 2015)
  4. Saut Situmorang (Vice-président de la Commission de lutte contre la corruption 2015-2019)
  5. Febri Diansyah (Porte-parole de la Commission de lutte contre la corruption 2016-2019)
  6. Indonesia Corruption Watch
  7. Lembaga Studi dan Advokasi Masyarakat (ELSAM)
  8. FITRA, Nationales Sekretariat
  9. LBH Palangka Raya (Organisation d’aide juridique)
  10. Yayasan Pusaka Bentala Rakyat
  11. WALHI (Friends of the Earth Indonesia)
  12. Greenpeace Indonesia
  13. Henry Thomas Simarmata (Indonesian Institute for Law & Human Rights)
  14. debtWATCH Indonesia
  15. JPIC Kalimantan (Justitia et Pax)
  16. Akar Law Office
  17. PBHI Nasional (Organisation d’aide juridique)
  18. Extinction Rebellion Indonesia
  19. Jeda Untuk Iklim (Pause pour le climat)
  20. Partai Hijau Indonesia (Parti vert indonésien)
  21. Yayasan Lembaga Bantuan Hukum Indonesia (Organisation d’aide juridique)
  22. SAKSI FH Unmul
  23. KIKA
  24. Bangsa Mahasiswa
  25. MCW Malang
  26. Nomaden Institute Samarinda
  27. Aksi kamisan kaltim
  28. Aliansi Masyarakat Adat Nusantara (AMAN) (Alliance des Indigènes)
  29. Save Our Borneo (SOB)
  30. AMAN Kalimantan Tengah
  31. WALHI Kalimantan Tengah
  32. IM57+ Institute
  33. Phatri Kediri
  34. Papanjati Jawa timur
  35. Sertawangi Banyuwangi
  36. Sawit Watch
  37. HuMA
  38. Solidaritas Advokat Indonesia (SAI)
  39. Wahyu Wagiman (Managing Director BHR Institute)
  40. Public Interest Lawyer Network (PIL-NET)
  41. International NGOs Forum on Indonesian Development (INFID)
  42. LBH Surabaya
  43. Pukat UGM
  44. TuK Indonesia
  45. The Institute for Ecosoc Rights
  46. Forest Watch Indonesia (FWI)
  47. Kaoem Telapak
  48. Parlin Bayu Hutabarat, S.H, M.H (Law Office Parlin Hutabarat & Partners)
  49. Papua Forest Watch
  50. Jaringan Pemantau Independen Kehutanan (JPIK)
  51. Auriga Nusantara
  52. LBH Respublica
  53. Pusat Studi Anti-Korupsi & Demokrasi (PUSAD) UM Surabaya
  54. LMND Kota Palangka Raya.
  55. Yayasan Betang Borneo Indonesia
  56. BEM F. pertanian UPR
  57. Louise Theresia (Akademis UPR)
  58. Pusat Kajian Bantuan Hukum dan Anti Korupsi LPPM Universitas Palangka Raya
  59. Pantau Gambut
  60. WALHI JATIM
  61. Aliansi Selamatkan Malang Raya
  62. WALHI JATENG
  63. WALHI JOGJAKARTA
  64. WALHI DKI JAKARTA
  65. WALHI BENGKULU
  66. WALHI MALUKU UTARA
  67. WALHI JAWA BARAT
  68. WALHI SULAWESI SELATAN
  69. Selamatkan Hutan Hujan (Sauvons la forêt)
  70. Agus Sutomo Teraju Foundation
  71. Moses Thomas - Masyarakat Adat.
  72. Tariu Borneo Bangkule Rajakng ( TBBR)