Pour la fermeture des marchés aux oiseaux en Indonésie !

Le commerce des oiseaux rares participe à la disparition de nombreuses espèces. Les oiseleurs sont complices de la disparition de nombreuses espèces (© Heru Cahyono/TRAFFIC)

Les marchés aux oiseaux d’Indonésie sont une vision même de l’horreur. Des milliers d’animaux sont entassés dans des cages exiguës. Des oiseleurs sans scrupules ont mené 13 espèces au bord de l’extinction. Le commerce des oiseaux cause de graves dommages à la biodiversité. Aidez-nous à mettre fin à cette cruauté !

Lettre

Au président et au gouvernement de l’Indonésie

Des oiseaux protégés sont vendus sur les marchés indonésiens. La chasse exacerbe leur disparition. Merci de mettre fin à cette cruauté.

Afficher la lettre de pétition

Un trafiquant transportant 23 cacatoès enfermés vivants dans des bouteilles a été arrêté en mai 2016. La moitié des oiseaux ont agonisé dans des conditions atroces. « L’utilisation de bouteilles d’eau pour le trafic d’espèces d’oiseaux protégées est une pratique courante » explique Thomas de l'organisation de défense des animaux Traffic. Seuls 7 000 spécimens de cacatoès soufrés vivent encore en liberté.

Même l’emblématique Aigle de Java pourrait disparaître

Le commerce d’oiseaux rares capturés dans les forêts d’Indonésie a pris des proportions dramatiques. Il fait craindre la disparition de certaines espèces d’oiseaux aux ornithologues. Selon une étude,13 espèces sont poussées au bord de l’extinction par des oiseleurs peu scrupuleux, dont l’aigle de Java (Nisaetus bartelsi).

Sur le marché de Jatinegara à Jakarta sont vendus par exemple des Lori noira, une sous-espèce de lorinés vivant dans le nord de l’archipel des Moluques et dont le nombre a chuté de 50% au cours des 25 dernières années.

Plus de 400 espèces endémiques d’oiseaux en Indonésie

1615 espèces d’oiseaux, dont 419 endémiques, ont été recensées en Indonésie. Leur capture cause de graves dommages à la nature car les oiseaux sont indispensables à la reproduction des arbres.

Dans une étude récente, Traffic a dénombré plus de 19.000 d’oiseaux, dont certaines espèces menacées, sur seulement trois marchés de Jakarta.

Si les oiseleurs fournissent principalement le marché intérieur indonésien, le commerce d’oiseaux sauvages a une importante dimension internationale. Nous appelons en conséquence à son interdiction en Europe et dans le reste du monde. Celle-ci existe déjà en Indonésie, mais elle n’est pas appliquée de manière efficace.

Demandons aux autorités indonésiennes de mettre un terme à la capture et au commerce d’oiseaux sauvages.

 

Contexte

 

Vidéo : marché aux oiseaux en Indonésie



Informations supplémentaires

• Article du Matin Les folles astuces des trafiquants
• Article de Sciences et Avenir Indonésie. 24 cacatoès enfermés dans des bouteilles pour passer la douane
• Rapport de l’organisation Traffic Tens of thousands of birds illegally sold on the streets of Jakarta
• Article de Mongabay Indonesia’s booming caged-bird trade is fueling trafficking and threatening extinction
• Article du l’alliance ALERT Selling Noah's Ark? The collapse of Asia's bird biodiversity


Destinataires de la pétition

En plus de signer la pétition, il vous est possible de contacter directement ses destinataires :

M. Joko Widodo, Président de la République d’Indonésie
Gouvernement de la République d’Indonésie

Ambassade de la République d’Indonésie
47/49, rue Cortambert
75116 Paris
Tél : +33 1 45 03 07 60
Fax : +33 1 45 04 50 32
Courriel : komparis@amb-indonesie.fr

Il vous est aussi possible de leur écrire directement sur les réseaux sociaux :
Facebook: https://www.facebook.com/presidenID
Twitter: https://twitter.com/jokowi

Lettre

Au président et au gouvernement de l’Indonésie

Monsieur le président,
Madame la ministre, Monsieur le ministre,

Des oiseaux rares sont détenus dans des conditions épouvantables et vendus sur les marchés indonésiens. Même des espèces strictement protégées. Des ornithologues craignent de voir le commerce des oiseaux accélérer la disparition de nombreuses espèces.

Il est ainsi possible d’acquérir sur le marché aux oiseaux de Jatinegara à Jakarta des Lori noira (Lorius garrulus), une espèce de perroquet vivant uniquement dans le nord de l’archipel des Moluques et dont la population a chuté jusqu’à 50% au cours des 25 dernières années. Au mois de mai, l’arrestation d’un trafiquant transportant 23 cacatoès soufrés (Cacatua sulphurea) enfermés vivants dans des bouteilles avait déclenché un tollé national et international.

Les oiseaux sont indispensables à la reproduction des arbres. Les dommages causés par leur commerce sont immenses pour l’Indonésie.

Merci de laisser leur liberté aux oiseaux !

Je vous prie de croire, Monsieur le président, Madame la ministre, Monsieur le ministre, à l'assurance de ma considération et de ma vigilance citoyenne.

Signer la pétition

Aidez-nous à atteindre les 250 000 signatures :

206 084
Dernières activités