Brésil : stop aux eucalyptus transgéniques !

Indigène dans une plantation d’eucalyptus au Brésil © Povo Pataxó

Les autorités brésiliennes viennent d’autoriser le géant de la pâte à papier et de la cellulose Suzano à planter des eucalyptus génétiquement modifiés résistant au glyphosate. Plus de 50 organisations exigent l’annulation immédiate de la licence accordée en raison des risques pour la vie, la société et la nature.

Mises à jour Appel

Au président de la Commission technique nationale de biosécurité (CTNBio) et au ministère public fédéral du Brésil

“La licence permettant la dissémination dans l’environnement d’un nouvel eucalyptus transgénique résistant au glyphosate doit être immédiatement annulée !”

Afficher la lettre de pétition

La dissémination dans l’environnement de l’eucalyptus transgénique constitue une grave menace pour la vie, la société et la nature, avertissent plus de cinquante organisations, dont Sauvons la forêt. Elles demandent l’annulation immédiate de la licence accordée.

L’autorisation a été octroyée sans consultation démocratique de la société civile brésilienne ni des communautés des régions où les plantations doivent être établies. Elle sert uniquement les intérêts commerciaux du groupe Suzano, au détriment de la population.

La Commission technique nationale de biosécurité (CTNBio) a accordé, en novembre 2021, une licence pour un eucalyptus transgénique, dont le patrimoine génétique a été modifié afin de le rendre résistant au glyphosate. Cet herbicide total, également connu sous la marque "Roundup", anéantit toutes les plantes pulvérisées autres que celle cultivée.

L’eucalyptus transgénique Suzano GE 751KO32 peut depuis être planté et commercialisé au Brésil par le géant brésilien de l’industrie papetière. Suzano, le plus grand producteur mondial de pâte à papier à base d’eucalyptus, pourra ainsi pulvériser encore plus de pesticides à grande échelle dans ses immenses monocultures.

Selon Suzano, les arbres transgéniques permettent d’augmenter les rendements en bois et de réduire les besoins en surface. Les déserts verts, nom donné par les habitants aux monocultures d’arbres sans fin, s’étendent toujours plus au détriment de l’homme et de l’environnement. En 2020, les plantations d’eucalyptus occupaient environ 1,3 million d’hectares. Suzano dispose au total de 2,4 millions d’hectares de terres au Brésil, soit une surface deux fois plus grande que l’Île-de-France.

Le glyphosate a été classé cancérogène probable par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2015.

Contexte

Suzano

Le groupe brésilien Suzano est le plus grand producteur mondial de pâte à papier à base d’eucalyptus. Ses produits de papeterie sont vendus dans le monde entier. La cellulose de Suzano est utilisée, entre autres, pour la fabrication de couches et de papier toilette, de textiles comme la viscose et dans le domaine médical. Selon la communication du groupe, les produits de Suzano sont « présents dans la vie de plus de deux milliards de personnes ». On trouve parmi ses clients des groupes comme Kimberly Clark (marques Kleenex, Huggies) et Procter & Gamble (marques Pampers, Always).

Glyphosate

L’herbicide total glyphosate est surtout connu sous le nom de marque "Roundup". Il a été développé à l’origine par la multinationale américaine Monsanto, qui appartient désormais au groupe allemand Bayer. Utilisé en grandes quantités dans l’agriculture, le glyphosate se retrouve dans de nombreux aliments, ainsi que dans les vêtements et les pansements en coton.

Sur le long terme, l’expérience montre qu’en cas d’utilisation fréquente de glyphosate, de nombreuses plantes sauvages deviennent résistantes, avec pour conséquence l’épandage de quantités toujours plus grandes de glyphosate ainsi que d’autres pesticides.

Le glyphosate a été classé cancérogène probable par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2015.

Plaintes contre Bayer

Aux États-Unis, des dizaines de milliers de plaintes ont été déposées contre Bayer, par des personnes qui attribuent leurs cancers du système lymphatique à l’utilisation des produits Roundup. De nombreux plaignants justifient leur plainte par le fait qu’ils n’ont pas été suffisamment avertis par le fabricant de glyphosate des risques potentiels pour la santé. Bayer a déjà perdu plusieurs procès de ce type et a été condamné à payer des millions de dollars d’amendes et de dommages et intérêts.

Greenwashing par le label FSC

Les plantations d’eucalyptus de Suzano sont certifiées par le label du Forest Stewardship Council (FSC) comme étant des "forêts gérées de manière durable et responsable". Or, les monocultures industrielles ne sont ni des forêts ni une forme de culture respectueuse de l’environnement ou socialement acceptable. Même dans les plantations de bois certifiées FSC, l’utilisation de pesticides comme le glyphosate est une pratique courante. Selon de nombreuses organisations environnementales, le FSC permet à l’industrie du bois de pratiquer l’écoblanchiment (greenwashing) et de tromper les consommateurs.

Lettre ouverte

Plus de 50 organisations, réseaux et mouvements du Brésil et du monde entier dénoncent la dissémination dans l’environnement et l’utilisation commerciale d’un nouvel eucalyptus transgénique de l’entreprise brésilienne Suzano Papel e Celulose.

Informations supplémentaires

World Rainforest Movement (WRM) / Mouvement Mondial pour les Forêts tropicales :

Lettre

Au président de la Commission technique nationale de biosécurité (CTNBio) et au ministère public fédéral du Brésil

Madame, Monsieur,

nous condamnons la décision, du 16 novembre 2021, de la Commission technique nationale de biosécurité (CTNBio), qui autorise la dissémination dans l’environnement, l’utilisation commerciale et toute autre activité connexe, d’un nouvel eucalyptus génétiquement modifié.

L’eucalyptus transgénique 751KO32 a été développé par le groupe de pâte à papier et de cellulose Suzano et sa filiale FuturaGene.

La licence accordée par la CTNBio sur le territoire brésilien est précipitée et malvenue. La dissémination de l’eucalyptus transgénique constitue une grave menace pour la vie, la société et la nature et nécessite davantage de précaution.

Nous exigeons, en conséquence, l’annulation immédiate de la licence accordée pour l’utilisation de l’eucalyptus Suzano GE 751KO32, ainsi que l’intervention du ministère public fédéral pour annuler la décision prise par la CTNBio.

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de notre haute considération.

L'accaparement des terres en 5 minutes

Avec la flambée du prix des aliments due à la crise économique mondiale et la promotion intensive du développement des agrocarburants depuis 2007, les surfaces agricoles d’Asie du Sud-Est, d’Amérique du Sud et surtout d’Afrique sont redevenues intéressantes pour le marché financier international. 

Fin 2011, douze millions de personnes étaient menacées de famine en Afrique de l’Est. Pendant ce temps, des investisseurs étrangers cultivaient des légumes destinés à l’Arabie Saoudite dans des serres modernes en Éthiopie et produisaient des roses et des haricots verts pour l’Europe au Kenya. 

Actuellement, 203 millions d’hectares de terres accaparées sont concernés par ces investissements douteux dans le monde. Ceci correspond à une surface de la taille du Brésil. Cette évolution est une catastrophe non seulement pour la population locale mais aussi pour les forêts tropicales. En effet, un quart de ces spoliations a lieu dans des régions boisées.

Plus d’informations

Reportage radio : Vivre de la terre. S’approprier la terre : du libéralisme au néocolonialisme

Mises à jour

Cette pétition est également disponible en :

81 411 signatures

Aidez-nous à atteindre les 100 000 signatures :

Dernières activités

Inscrivez-vous à notre newsletter

Suivez l’actualité de nos campagnes pour la protection de la forêt tropicale grâce à notre lettre d’information !