Appel à l'aide de l'île Bangka : sauvez notre corail !

Dugong (vache marine) en danger
32 695 signatures

Fin de l'action : 11 juin 2013

Sur une île de Sulawesi du Nord en Indonésie, le préfet a donné son feu vert pour l'extraction de minerai de fer, violant plusieurs lois du pays. Les mines projetées dévasteraient toute l'île. Les jardins coralliens environnants n'y survivraient pas. Soutenons les habitants de l'île Bangka pour préserver ce trésor naturel unique

Lettre

« La démocratie est morte, comme l'est votre conscience, Bupati* ! » Les femmes de Bangka, furieuses, agitent leurs pancartes dans les airs. La foule réunie devant la résidence officielle du préfet n'obtient aucune réponse. Elle est méprisée comme l'ont été les lois indonésiennes lorsque ce personnage sans scrupules a donné son accord pour la destruction de leur île.

L'île Bangka est située au large de la pointe nord de Sulawesi dans l'archipel indonésien. Les îles font partie d'une des régions les plus riches en espèces marines du globe : le Triangle du corail dans l'océan Pacifique. Cette zone, grande comme 10 fois la France métropolitaine, abrite un monde des superlatifs maritimes. On y trouve : les trois-quart des espèces de corail de la planète, 3.000 espèces de poissons allant du petit poisson clown au requin-baleine (le plus grand poisson existant), lamantins, baleines à bosse, dauphins. C'est aussi le site de nidification de six des sept espèces restantes de tortues marines.

« Si cette mine voit le jour, l'île sera dévastée et toute la vie dans les récifs coralliens disparaitra », explique Revoldi Koleangan du « Forum Save Bangka Island » dans lequel insulaires, organisations écologistes et centres de plongée sous-marine se sont réunis.

Le forum a porté plainte contre le bupati pour corruption et violation de la loi devant la commission nationale indonésienne des droits de l'homme. Il est encore possible de sauver l'île Bangka et ses ressources marines naturelles. Ses habitants appellent aussi à un soutien au niveau mondial : veuillez signer la lettre de pétition adressée par le forum au ministre de l'Energie et des Mines de la République d'Indonésie.

* préfet chargé de l'administration d'un kabupaten (département) en Indonésie.

Contexte

« Le Triangle du corail est reconnu mondialement comme un trésor naturel » proclamait en 2009 M. Yudhoyono, Président de la République d'Indonésie, lors de la Conférence mondiale des océans (World Ocean Conference) à Manado sur l'île de Sulawesi. Les dirigeants des six pays limitrophes de cette zone y ont conclu un accord pour la protection globale du « Triangle d'or ».

Cependant, cet accord semble ne pas exister pour un préfet de Sulawesi du Nord. Le bupati Sompie Singal est intéressé par une richesse d'une autre nature : le minerai de fer contenu dans le sol de l'île Bangka et de ses alentours. Il a délivré à la compagnie minière chinoise PT Mikgro Metal Perdana une concession de 20 km², à son seul avantage et en violation de la Constitution indonésienne. L'exploitation minière est illégale sur les îles dont la surface est inférieure à 2.000 km². Et l'île de Bangka s'étend sur seulement 48 km². La loi interdit aussi tout acte causant des dommages aux écosystèmes des petites îles. Enfin, chaque gouvernement est tenu de préserver les sites touristiques présents sur leurs territoires. Les trésors sous-marin de Sulawesi du Nord fascine les plongeurs du monde entier. Ils sont, en plus de la pêche, une forte source de revenu pour les 750 familles de Bangka.

 

Pétition originale en indonésien

Lettre

À:
Ministre de l'énergie et des mines de la République d'Indonésie
Jakarta

-----------------------------------------------------------------------------------------
Objet : Opposition au projet minier dans l'île Bangka, Minahasa du Nord
Demande d'annulation de la concession accordée par le préfet à la société MIKGRO
METAL PERDANA Plc
-----------------------------------------------------------------------------------------

Manado, en Sulawesi du Nord, a été désignée pour accueillir l'Initiative du Triangle de Corail (ITC) en raison de sa position centrale dans cette zone abritant 76% des espèces connues de coraux au monde. On y trouve aussi trois des plus célèbres sites de plongée de la planète : le parc national marin de Bunaken, le détroit de Lembeh et Bangka-Pulisan.

Lors de la Conférence mondiale des océans (World Ocean Conference) à Manado en 2009, un accord international a été trouvé pour la protection de l'océan et de sa biodiversité considérés pour les moyens de subsistance qu'ils offrent aux populations côtières d'une part et reconnus comme patrimoine mondial de l'humanité d'autre part.

Cet accord a été ignoré par le préfet (bupati) du Minahasa du Nord (kabupaten) lorsque celui-ci a délivré à la compagnie minière chinoise Mikgro Metal Perdana Plc (Aempire Resource Hongkong) un permis (n° 162/2010) d'extraction de minerai de fer sur l'île Bangka. Ce projet de mine nuit gravement aux habitants de Bangka et au reste du monde :

1. L'extraction de minerai constitue une violation des droits traditionnels et de ceux des habitants de l'île. Ces derniers auraient du et être consultés et donner leur consentement pour que le bupati délivre le permis. Pire, la mine fait changer de statut les terres de l'île, passant de propriété traditionnelle à zone d'exploitation minière. D'ailleurs, l'entreprise Mikgro Metal Perdana Plc prévoit de déplacer la population locale comme du bétail loin de sa terre ancestrale.

2. La mine pourrait dévaster intégralement l'île Bangka : il est prévu d'extraire 40 millions de tonnes de minerai, ce qui représente plus que la masse totale de l'île.

3. La mine détruira irrémédiablement l'environnement naturel de l'île dont ses espèces endémiques (comme le Tarsier spectre) et ses riches écosystèmes marins où vivent les vaches marines, les dugong.

4. En délivrant la concession à l'entreprise chinoise, le bupati a enfreint plusieurs lois indonésiennes (UU n° 27/2007: gestion des zones côtières et petites îles - UU n° 4/2009: minéraux et charbons - UU n° 26/2007: gestion régionale - UU n° 32/2009: protection de l'environnement - UU n° 10/2009: tourisme). Mikgro Metal Perdana sera le seul bénéficiaire de ce projet, au prix de la disparition des trois grands secteurs de développement définis par l'Etat : agriculture, pêche et tourisme.

Pour toutes ces raisons, nous - le FORUM SAVE BANGKA ISLAND - exhortons le bupati et/ou le Ministre de l'énergie et des mines de la République d'Indonésie à retirer le permis n°162/2010 accordé à la société Mikgro Metal Perdana et d'empêcher à l'avenir tout autre projet minier sur l'île.


Signataires:
Forum Save Bangka Island
Représentants des organisations non gouvernementales
Représentants des trois villages de l'île Bangka