Loris paresseux : mignons à en mourir

Nés pour vivre librement : loris paresseux (Foto: Julie O'Neill)
62 767 signatures

Fin de l'action : 23 mai 2014

Victimes de leur apparence : les vidéos de loris paresseux circulant sur internet incitent certaines personnes à en acquérir comme animal de compagnie. Nombre des primates de cette espèce en voie d'extinction meurent des mutilations des braconniers. Demandons la fin du commerce des loris paresseux !

Lettre

Le petit lémurien aux grands yeux est arraché à sa mère qui, ne leur étant d'aucune utilité, est tuée par les braconniers. En toute simplicité. Encore plus mignons quand ils sont jeunes, les loris paresseux atteignent des prix élevés au marché noir. 

Le commerce illégal de cette espèce menacée de disparition est en plein essor. Les loris paresseux sont vendus au bord des routes ou sur les marchés en Indonésie. Vendus environ 25 dollars dans leur pays d'origine, leur prix peut atteindre 2.500 dollars sur internet. 

A cause de leur drôle d'apparence, de plus en plus de personnes souhaitent avoir un loris comme animal de compagnie. Les vidéos circulant sur le net ont une influence paradoxale car l'engouement pour les primates provoque aussi leur mort.

Dents arrachées brutalement, morts nombreuses 

Les loris paresseux ne peuvent en aucun cas être des compagnons de jeu. Ils ont une caractéristique très rare chez un mammifère : une morsure venimeuse. En cas de danger et pour se protéger des prédateurs, leurs glandes sur les coudes produisent un poison dont ils enduisent leurs dents. 

Pour faire croire qu'il est possible de posséder un loris paresseux comme animal de compagnie, les marchands arrachent plus ou moins brutalement ses dents. Outre la douleur, cet arrachage peut conduire à des infections mortelles. On ne compte plus les loris qui succombent avant même d'être vendus.   

La sensibilisation sur de tels sujets est extrêmement importante, surtout en Indonésie. Ecrivons au Président et Ministre des forêts indonésiens contre le commerce des loris paresseux.

Contexte


Ce que vous pouvez faire 

- ne jamais posséder de loris paresseux ou autres primates comme animal de compagnie

- informer votre entourage sur le destin tragique des loris paresseux par une diffusion la plus large possible (réseaux sociaux, bouche à oreille, etc.)  

- signer nos pétitions contre l'expansion de plantations de palmiers à huile qui détruisent l'habitat naturel des loris paresseux

- ne pas consommer de produits alimentaires et de soit-disant « biocarburants » contenant de l'huile de palme.

- soutenir par un don nos partenaires en Indonésie qui se battent pour la protection des loris paresseux

 

Lettre

Monsieur le Président, Monsieur le Ministre des forêts d'Indonésie,

Chaque année, des milliers de loris paresseux meurent à cause de leur commerce illégal. Classés à l'annexe I de la CITES, les primates sont strictement protégés par le droit international et indonésien. Veuillez mettre fin au commerce de lémuriens dont l'espèce menace de s'éteindre.

En outre, je vous demande d'arrêter une expansion des plantations de palmiers à huile synonyme de déforestation et perte d'habitat naturel pour les loris paresseux. Seule la mise en oeuvre de ces deux mesures peut garantir la survie des loris paresseux.

Veuillez mettre fin immédiatement au commerce de loris paresseux !

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, Monsieur le Ministre des forêts d'Indonésie, l’expression de mon profond respect.