IKEA, bien pire qu'un marchand de meubles

En haut : photo - dans un paysage déboisé une abatteuse, au premier plan, charge un camion de troncs d'arbres. En bas : sur fond blanc, logo de IKEA à droite, à gauche en gros le mot « CHUT ! »  et en dessous les mots « déforester, communiquer, profiter »
66 575 signatures

Fin de l'action : 20 mai 2014

IKEA promet la qualité à bas prix. Le bois des 100 millions de meubles que l'entreprise vend chaque année à travers le monde proviendrait de forêts gérées de manière responsable. Les faits prouvent pourtant le contraire dans la taïga russe. Demandons à IKEA de cesser immédiatement les coupes rases dans les forêts boréales de Carélie

Lettre

Pour 99 euros, IKEA propose la table JOKKMOKK et ses quatre chaises en « pin massif, un matériau naturel qui embellit avec l'âge ». Pour assumer une vente annuelle mondiale de 100 millions de meubles, l'entreprise suédoise a des besoins gigantesques en bois : 12 millions de mètres cubes par an ! La nature en paie le prix.  

Prix bas pour les meubles, coûts élevés pour la nature

Une grande partie des bois utilisés dans les meubles d'IKEA proviennent de l'extrême nord de la Russie, comme le révèlent leurs très fines cernes. Dans le froid climat subarctique, les arbres poussent très lentement. La filiale d'IKEA Swedwood possède un bail en République de Carélie (Russie) sur 300.000 hectares de forêts naturelles, dont certaines zones encore vierges.

Des arbres plusieurs fois centenaires abattus en quelques secondes : à la cadence de 800 arbres par jour, les abatteuses coupent, ébranchent et empilent les troncs d'arbres avant leurs transport vers l'usine de meubles. Du haut de leurs pneus gigantesques, les machines sillonnent les marais. Ils leurs faudra des décennies pour s'en remettre. Jour après jour, IKEA détruit de nouvelles forêts primaires et leurs riches écosystèmes. Les coupes rases ne cessent de s'étendre. 

Coupes à blanc certifiées par le FSC

IKEA considère la destruction de la forêt boréale comme manifestement responsable, puisque cette zone de Carélie a reçu l' « écolabel » FSC (Forest Stewardship Council). Les organisations écologistes condamnent depuis longtemps la tromperie de la certification par la société FSC International. 

Soutenons les revendications des associations Protect the Forest et Spok. IKEA doit cesser immédiatement la destruction des forêts naturelles. 


Contexte

IKEA considère la destruction de la taïga (ou forêt boréale) comme manifestement responsable. L'entreprise se base sur le label que lui a délivré le Forest Stewardship Council (FSC) pour cette concession forestière en Carélie. « Nous préservons 16 à 17% des forêts à haute valeur de conservation, ce qui est bien supérieur aux critères du FSC » explique Mme Josefin Thorell, porte parole d'IKEA, aux organisations de protection de l'environnement. Ces dernières critiquent depuis longtemps le label FSC. Ses normes, déjà très laxistes, ne sont pas respectées dans la pratique. Le site FSC-Watch informe depuis plusieurs années sur les centaines de cas de certifications douteuses du FSC. Les forêts vierges de Scandinavie et des tropiques sont détruites avec la caution du label FSC. 

Le bois n'est pas le seul sujet problématique avec IKEA : l'entreprise consomme 40.000 tonnes d'huile de palme par an, principalement pour ses bougies mais aussi pour d'autres articles tels ses pâtisseries. L'industrie détruit les forêts tropicales pour les convertir en plantations de palmiers à huile. Mais là aussi, au lieu d'agir à la base du problème en proscrivant ou en cherchant des alternatives à l'huile de palme, IKEA préfère attendre son label d'éco-blanchiment décerné par la RSPO (Roundtable Sustainable Palm Oil / Table ronde pour une huile de palme durable).  

 

Informations supplémentaires

• Protect the Forest : Russian forest ecologist confirms criticism
• Mongabay : IKEA logging old-growth forest for low-price furniture in Russia
• FSC-Watch : IKEA supplier Swedwood in Karelia: TV documentary exposes impacts of FSC certified clear-cuts in HCV forests
• Reportage TV (7min57) de la ARD : Ikea-Möbel: Holz aus Urwäldern (sous-titres en anglais)

Lettre

IKEA France
M. Stefan Vanoverbeke, Directeur Général
425 rue Henri Barbusse
78375 Plaisir cedex
-----------------------------------------

Monsieur Vanoverbeke,

IKEA communique souvent sur la « durabilité » et sa «gestion forestière responsable ». Mais les faits montrent une réalité bien différente en Russie : pour couvrir ses besoins en bois, IKEA effectue, par l'intermédiaire de sa filiale Swedwood, des coupes rases dans les forêts de Carélie sur une concession de 300.000 hectares.

Les abatteuses détruisent les forêts naturelles, dont des zones encore vierges, laissant derrière elles d'immenses territoires aux écosystèmes et sols anéantis. Il ne reste plus à ce jour que 10% des forêts vierges boréales. Par ailleurs, Swedwood achète de grandes quantités de bois supplémentaires auprès d'autres entreprises dans cette région.

Les coupes rases d'arbres plusieurs fois centenaires ne méritent en aucun cas un « écolabel ». La certification des concessions forestières de Swedwood par le label du Forest Stewardship Council (FSC) est manifestement de la publicité mensongère. Depuis des années, le FSC est pointé du doigt par les organisations de protection de l'environnement pour ses normes laxistes et les centaines de cas concernant ses certifications douteuses et fraudes (voir www.fsc-watch.org). Pour toutes ces raisons, nous ne reconnaissons pas le label FSC.

Malgré les plaintes déposées par les organisations écologistes Protect the Forests (Suède) et SPOK (Russie), Swedwood poursuit ses activités destructrices à la même cadence. La chaine de télévision publique allemande ARD a diffusé en novembre 2011 un reportage sur le sujet.

Veuillez mettre fin sans délais aux coupes rases dans les forêts naturelles. Les forêts vierges restantes de Russie devraient être conservées au lieu d'être utilisées comme matière première pour les meubles à bas prix de votre entreprise.

Je vous prie d'agréer, Monsieur Vanoverbeke, l'expression de mes respectueuses salutations.