L'orang-outan est richesse, pas le charbon !

Une mère orang-outan et son enfant nous regardent d'air songeur. Leur sort est entre les mains de l'Homme. Le Parc national de Kutai est un habitat naturel essentiel pour l'orang-outan de Bornéo
58 231 signatures

Fin de l'action : 22 mai 2014

Une société minière britannique porte plainte pour récupérer sa licence d'exploitation dans les forêts tropicales de Bornéo, menaçant gravement une réserve naturelle d'Indonésie. La forêt et les 2.000 orangs-outans du Parc national de Kutai sont une richesse bien plus importante que le charbon !

Lettre

M. Susilo Bambang Yudhoyono, Président de la République d’Indonésie ; M. David Quinlivan, Directeur Général de Churchill Mining PLC

Afficher la lettre de pétition

Le charbon ou les orangs-outans ? C'est la question sur laquelle doit se prononcer la Cour suprême d'Indonésie. La société minière britannique Churchill Mining veut exploiter les gisements colossaux de charbon qu'elle a découvert dans le Parc national de Kutai. Les 2.000 orangs-outans de Bornéo qu'il abrite sont ainsi en danger.

Les chances de survie des grands-singes, dont l'espèce est en train de s'éteindre, sont liées à des aires naturelles protégées comme le Parc national de Kutai. Sur près de 200.000 hectares, les orangs-outans y ont trouvé un refuge en compagnie d'autres espèces menacées comme l'ours malais et la panthère nébuleuse. 

Churchill Mining pointé du doigt pour ses défrichements illégaux

Mais l'entreprise britannique Churchill Mining n'est intéressée que par le seul charbon, même si le prix en est la destruction de ce paradis naturel. En 2008, le groupe s'est vu délivrer une licence de 25 ans pour exploiter les sols de Kutai. La zone d'extraction empiète sur les limites du parc. Si elle venait à voir le jour, la mine à ciel ouvert aurait des conséquences bien plus profondément à l'intérieur de la zone naturelle protégée. 

Churchill Mining s'est vu retirer sa licence par les autorités indonésiennes en 2011 car l'entreprise avait abattu illégalement, dès la phase d'exploration, des arbres dans le Parc national de Kutai. Mais le groupe britannique a porté plainte pour recouvrer son droit à détruire. 

Signez notre pétition pour la protection du Parc national de Kutai et des orangs-outans de Bornéo ! 


Contexte

Churchill Mining PLC est une entreprise relativement jeune et qui ne peut à ce jour faire valoir d'expérience sur des grands projets miniers. Elle est cotée en bourse depuis 2005 dans le AIM (Alternative Investment Market), un marché d'échanges publics ouvert aux PME et géré par la bourse de Londres. L'AIM est critiquée pour accueillir des entreprises peu sérieuses étant donné qu'elles ne doivent ni publier de rapports ni divulguer leurs projets. Le retrait du permis d'extraction par le gouvernement indonésien à la filiale PT Ridlatama Group a été un gros coup dur pour la société britannique. Churchill Mining veut porter cette affaire devant des instances internationales afin de soit recouvrer son permis d'extraction, soit être indemnisée à hauteur de deux milliards de dollars US. 

Défrichages illégaux de Churchill Mining dans le Parc national de Kutai

La raison officielle donnée par les autorités pour retirer à l'entreprise britannique son permis d'extraction est le défrichement illégal dans le Parc national de Kutai. Néanmoins, selon certaines personnes, les droits devraient être transférés à une entreprise indonésienne. Le groupe minier Nusantara qui appartient à Prabowo Subianto, un homme politique indonésien très influent, montre aussi un vif intérêt dans l'exploitation des ressources en charbon à l'est de Kutai. Les effets désastreux des mines à ciel ouvert sur l'homme et l'environnement n'étant plus à démontrer, il est essentiel que l'exploitation minière soit prohibée dans les écosystèmes sensibles. 

Protéger la forêt tropicale, c'est protéger l'orang-outan

L'Indonésie devrait inscrire la protection de ses parcs nationaux dans sa Constitution afin de préserver ses forêts tropicales de destructions irrémédiables. Les profits immédiats et à court terme ne peuvent pas être plus importants que la préservation des ressources naturelles. Les forêts pluviales indonésiennes, en tant que piège de carbone, jouent aussi un rôle majeur pour le climat mondial. Si elles continuent à disparaitre, cela aura des conséquences négatives dans le monde entier. M. Susilo Bambang Yudhoyono, ancien président d'Indonésie, avait déclaré très justement lors de la conférence de Bali en 2007 : « Si nous voulons protéger les orangs-outans, nous devons protéger les forêts.» 

 

Informations supplémentaires

•  Vidéo (5min46s) : Orangutans of Kutai National Park
•  Projet pour les orangs-outans de Kutai : The Orangutan Kutai Project
•  Article sur la volonté de Churchill Mining de porter plainte : Churchill seeks $2bn from Indonesia over coal dispute
•  Page officielle de Churchill Mining où est présenté son projet à Kutai : The East Kutai Coal Project - Indonesia
•  Étude de JATAM sur les effets nocifs de l'exploitation minière : Deadly Coal: Coal Extraction & Borneo Dark Generation

 

 

Lettre

M. Susilo Bambang Yudhoyono, Président de la République d’Indonésie ; M. David Quinlivan, Directeur Général de Churchill Mining PLC

Monsieur le Président,
Monsieur Quinlivan,

Je salue la décision de la Cour suprême d'Indonésie qui retire à l'entreprise Churchill Mining PLC sa licence d'extraction minière dans une zone à la lisière du Parc national de Kutai. La présence d'une mine à ciel ouvert jouxtant le parc national a des conséquences négatives immédiates sur l'écosystème de ce site protégé. Le Parc national de Kutai est un habitat naturel important des orangs-outans de Bornéo et d'autres espèces menacées. Un projet minier d'une telle ampleur, par son impact direct sur l'intégrité de ce parc, met en péril la survie de ces espèces.

Je suis avec la plus grande inquiétude la procédure en cours entre la société Churchill Mining PLC et l'État indonésien concernant les droits d'extraction du « East Kutai Coal Project ».

Par la présente lettre, j'exhorte la société Churchill Mining PLC à s'abstenir de tout projet minier dans le Parc national de Kutai et ses alentours

Je demande à l'État indonésien de :

- ne plus délivrer de nouveaux permis d'extraction minière dans le Parc national de Kutai et ses environs

- légiférer sur le statut intangible protégeant le Parc national de Kutai et les autres parcs nationaux indonésiens en tant qu'habitat naturel unique de nombreuses espèces animales et végétales menacées, le respecter et ne pas y porter atteinte pour des projets économiques

- agir de façon juste et rigoureuse contre toute violation de ces lois de protections


Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, Monsieur Quinlivan, l'expression de mon profond respect.